Accueil du site > Travaux > Moyen Age

L’HISTOIRE LITTÉRAIRE DE LA FRANCE


par Emmanuel POULLE, membre de l’Académie.

L’entreprise d’une histoire littéraire de la France a été conçue au début du XVIIIe siècle par Dom Rivet, de la congrégation de Saint-Maur ; on sait le rôle décisif qu’ont joué ces Bénédictins pour introduire l’exigence scientifique la plus rigoureuse dans la pratique des disciplines historiques. Mais l’entreprise tourna court en 1760, avec la disparition de Dom Rivet et de ses premiers successeurs.

L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres la reprit à son compte en 1816 et l’a conduite avec régularité et ténacité jusqu’au t. 43, où elle est rendue aujourd’hui. Depuis les derniers volumes, l’Académie a bénéficié du concours de savants n’appartenant pas à la Compagnie.

LHistoire littéraire de la France (HLF) présente des notices sur tout auteur que la France puisse revendiquer, soit qu’il en soit natif, soit qu’il y ait vécu, soit même qu’il ait entretenu avec elle des relations dignes d’intérêt ; ces notices, qui peuvent être très longues, sont toujours de première main et représentent une information de qualité sur la vie et l’œuvre des auteurs recensés.

Le plan tel qu’il a été tracé par Dom Rivet et conservé jusqu’à aujourd’hui par l’Académie était de suivre l’ordre chronologique, siècle par siècle, et, dans chaque siècle, selon la succession des décès des auteurs recensés ; l’HLF est aujourd’hui parvenue, après deux cent trente ans de publication, au milieu du XIVe siècle. Mais ce plan est apparu ne pas pouvoir être maintenu, et il a été décidé de réunir et de publier des notices en tenant compte des compétences scientifiques disponibles pour solliciter d’elles un concours correspondant à ces compétences, fussent-elles étrangères au XIVe siècle. Désormais, l’HLF sera poursuivie sans prise en compte de l’ordre chronologique, et on pourra y trouver des notices sur des auteurs postérieurs comme antérieurs au XIVe siècle : beaucoup de notices sur des auteurs des siècles anciens, parues au XVIIIe ou au début du XIXe siècle, ont besoin d’être rafraîchies. Cette décision a conduit les responsables de l’HLF à préciser le terme qu’il convenait d’assigner à l’entreprise : il a été fixé aux environs de 1630 et à la création de l’Académie française.

Pour faciliter la consultation des volumes 16 à 41, un index a été publié en 2008.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC