Accueil du site > SOCIÉTÉ ASIATIQUE > Séances, Colloques & Conférences > Communications par contributeur

Muriel Debié

Communications :

Madame Muriel Debié, chargée de recherches au CNRS, EPHE-Section des Sciences religieuses
a présenté les communications suivantes lors des séances du Vendredi :

 Séance du 16 mars 2012

« Alexandre le Grand en syriaque : une figure identitaire du christianisme d’Asie occidentale ».

Il existe en syriaque comme dans les autres traditions de l’Orient chrétien toute une littérature tournant autour de la figure d’Alexandre le Grand, à commencer par une traduction du Roman du Pseudo-Kallisthènes. A côté de cette littérature qui tend à christianiser Alexandre en situant son périple vers l’Orient dans une histoire et une géographie du monde lues à la lumière de la Bible, Alexandre occupe une place particulière dans la mémoire identitaire des chrétientés de langue syriaque.

 Séance du 8 avril 2016

« De l’église au temple du feu : Guerres et religions en Mésopotamie du Nord au VIe siècle ap. J.-C. ».

Cette intervention sera l’occasion de présenter un mimro jusque-là inédit du grand poète et théologien de langue syriaque, Jacques de Saroug, qui offre la réaction d’un contemporain aux événements dramatiques des années 502-506 à Amid (l’actuelle Diyarbakιr en Turquie du sud-est). Ce texte apporte des éléments nouveaux sur la présence zoroastrienne durant l’occupation de la ville. La transformation de l’église Saint-Etienne en temple du feu est à l’origine de la rédaction de ce texte, écrit en réaction à la victoire des Sassanides et qui montre les interrogations qu’un tel acte ne pouvait manquer de susciter parmi les chrétiens. S’agissant ici d’une homélie et non d’un texte historique, ce sont moins des informations factuelles, telles que celles présentes dans les chroniques contemporaines, qui sont données ici, que des interprétations politico-religieuses.

 Séance du 9 Mars 2018

« Des sages nus aux mathématiques : Les contacts avec l’Inde dans les textes syriaques ».

Les contacts réels entre monde indien et grec depuis l’époque d’Alexandre le Grand ont nourri l’imagination des Anciens et donné naissance à un certain nombre de textes qui ont circulé et se sont transformés au fil du temps et des traductions. Plusieurs strates peuvent être mises en évidence dans la tradition syriaque qui, se trouvant à la confluence des routes de commerce est-ouest, a traduit des textes grecs sur l’Inde et fut à l’origine de l’implantation de communautés chrétiennes toujours vivantes aujourd’hui en Inde. C’est cette stratigraphie textuelle sur l’Inde, dont certaines couches sont mieux connues que d’autres, que voudrait mettre au jour cette présentation.


© 2020/02 - Textes et conception des pages Société Asiatique : Georges-Marie CHATELAIN – tous droits réservés.
Pour toute demande de modification ou renseignement :
Envoyer un courriel à Georges-Marie Chatelain



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC