Accueil du site > SOCIÉTÉ ASIATIQUE > Séances, Colloques & Conférences > Communications par contributeur

Jeanne GAMONET

Communications :

Mme Jeanne GAMONET, INALCO, Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud (CEIAS),
a présenté les communications suivantes lors des séances du Vendredi :

Séance du 14 novembre 2014

« La genèse de la langue des Fils du Vent. Commentaires de l’existence en langue rromani des traits dits panindiens tels que relevés par le Professeur Annie Montaut »

Les Rroms, appelés aussi Tsiganes, qui sont dans le langage poétique les « Fils du Vent », n’ont pas de pays. Partis d’Inde au XIe siècle, ils ont d’abord traversé l’Asie, de l’Inde du Nord Est jusqu’à Constantinople, puis ont migré pour se fixer - plus ou moins…- dans le monde entier (actuellement il n’y a qu’en Islande et dans les Iles Feroe que nous sommes certains de ne pas en rencontrer !). Leur langue initiale, issue du Braj (langue littéraire de Mathura) a connu au long de son évolution de grandes modifications, mais elle a aussi conservé des caractéristiques fondamentales et même des archaïsmes. Plusieurs linguistes, dont le Professeur Annie Montaut, grande spécialiste de l’aire linguistique indienne, ont énuméré quatorze « traits panindiens » communs aux familles de langues parlées dans le Sous-Continent, mais, étudiant le rromani depuis fort longtemps (famille, terrain, universités), je me suis permis de signaler quel a été le sort du rromani concernant ces quatorze traits.

  • 1° La rétroflexion / En rromani : il n’existe plus que le [ṛ] rétroflexe.
  • 2° L’ordre « sujet-objet-verbe » SOV (sauf en khasi (sous-groupe mon-khmer) / En rromani : ordre général SVO mais peut varier selon les dialectes et le ton de la phrase
  • 3° Chute dès l’évolution en MIA du système flexionnel, remplacé par celui des postpositions, pas de prépositions (sauf une en hindi) / En rromani : Reste de flexion : un cas sujet et pour les COD directs et un cas oblique, suivi de postpositions. Coexistence de prépositions, et de circumpositions
  • 4° Abondance d’onomatopées (provenant sans doute des langues tribales) y compris en rromani
  • 5° Beaucoup de redoublements et de mots-échos y compris en rromani
  • 6° Causatifs, formés par des suffixes dérivationnels, existe en rromani
  • 7° Fréquence de locutions verbo-nominales et verbo-adjectivales : très nombreuses en rromani
  • 8° Marquage du COD / En rromani : « base oblique » nue
  • 9° Existence d’absolutifs, qui en rromani, sont plutôt des gérondifs
  • 10° Existence d’explicateurs verbaux : système qui n’est pas utilisé en rromani.
  • 11° Construction spéciale des prédicats non agentifs, très rare en rromani
  • 12° Pas de verbe avoir. / En rromani : verbe « ther/el » pour la possession d’objets inanimés seulement
  • 13° Pas d’article / En rromani : existence d’articles issus du grec
  • 14° Alphabets dérivés de la brahmi / En rromani : on utilise la graphie du pays d’installation

© 2020/02 - Textes et conception des pages Société Asiatique : Georges-Marie CHATELAIN – tous droits réservés.
Pour toute demande de modification ou renseignement :
Envoyer un courriel à Georges-Marie Chatelain



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC