Accueil du site > SOCIÉTÉ ASIATIQUE
SOCIÉTÉ ASIATIQUE

INFORMATION CORONAVIRUS

En raison des mesures liées à la Covid 19, les activités de la Société Asiatique sont réduites. Elles ont lieu jusqu’à nouvel ordre en vidéo conférence.

Prochaine séance : Vendredi 9 Avril 2021 à 17h15

Film réalisé dans le studio et avec le soutien de la Fondation Hugot du Collège de France. (durée 45 mn).  :
17h15 : Intervention de M. Jean-Marie Durand sur Youtube

Il n’y aura pas de séance de questions/Réponses


Monsieur Jean-Marie Durand, ancien Rédacteur-gérant du Journal asiatique, ancien vice-président de la Société asiatique fera une communication sur :
La prise du pouvoir par le roi de Mari (II) : la rébellion des “Benjaminites”.
Dans la suite d’un premier exposé fait à la Société Asiatique sur les débuts du roi de Mari, Zimrî-Lîm, à partir des textes publiés dans le tome XXXIII des Archives Royales de Mari (ARM), est présenté aujourd’hui ce qu’enseigne la lecture des inédits contenus dans les tomes XXXIV et XXXV de la même collection, concernant la rébellion de ceux qu’on appelle les “Benjaminites”, un fait majeur des débuts du règne. C’est le dernier épisode de la “prise du pouvoir par Zimrî-Lîm”. Ce dernier était désormais libéré de la tutelle administrative de Bannum, celui qui avait mis fin au règne du roi Yasmah-Addu de Mari et l’avait appelé à la royauté. Il a réussi dès lors à reconstituer à son profit l’unité territoriale du royaume. Par là-même est réexaminée la notion de “nomades”, inhérente à la notion de “Benjaminites” dans la société du Moyen-Euphrate aux XIXe et XVIIIe siècles avant n. è. Dans la pensée musulmane, les anges sont conçus comme de fidèles exécutants des volontés divines. Le consensus affirme qu’ils ne peuvent fauter – car cela poserait la possibilité d’une éventuelle perversion des ordres et des messages divins. Pourtant, plusieurs passages du Coran et des hadiths suggèrent que des anges ont bel et bien désobéi, et ont subi un châtiment en conséquence. Exégètes et théologiens ont élaboré des réponses fort diverses aux embarrassantes interrogations posées. Aucune thèse n’a emporté l’adhésion de tous ; si ce n’est la foi que Dieu reste maître absolu de tous les actes de ses créatures, y compris de leurs fautes, fussent-elles le fait des anges.

PRÉSENTATION

For the english Presentation

La Société Asiatique a été fondée en 1822 dans le mouvement d’enthousiasme suscité par les premières conquêtes de l’orientalisme scientifique : déchiffrement d’écritures, résurrection de monuments, comparaison des langues. Elle a traversé les XIXème et XXème siècles en assurant sa mission :

  • le développement et la diffusion des connaissances sur l’aire immense allant du Maghreb à l’Extrême-Orient ;
  • une approche scientifique et multidisciplinaire des cultures orales et écrites des sociétés concernées.
Médaille d
Médaille d’or de l’Exposition universelle, 1889 (L. Bottée) - © Société Asiatique


Elle aborde le 3ème millénaire, riche d’un patrimoine érudit, en poursuivant et multipliant ses activités dans le courant de l’évolution actuelle de la vie scientifique :

  • organisation de communications sur des sujets originaux lors de séances mensuelles ;
  • organisation de colloques et journées d’études, réunissant des représentants de toutes les disciplines et civilisations de son ressort ;
  • publications, dont un périodique biannuel, le Journal asiatique, paru sans interruption depuis 1822 ;
  • mise à disposition pour les membres et pour un large public de chercheurs, ou présentations dans le cadre d’expositions temporaires, des riches fonds de sa bibliothèque (imprimés, périodiques, manuscrits et documents iconographiques) ;
  • relations extérieures : conférences dans des institutions regardant vers l’Asie, centres de recherche, grandes écoles, grandes entreprises en Asie, etc. ;
  • conférences de membres de la Société en accompagnement de voyages culturels organisés par des agences extérieures.

Le siège social de la Société Asiatique est situé au Palais de l’Institut, dans des locaux mis à sa disposition par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Ses réunions mensuelles se tiennent le deuxième vendredi du mois à 17h, dans la salle Pierre et Marie Curie (située au 1er étage au fond de la galerie des bustes, après les portes coupe-feu) du Palais de l’Institut.

Sa bibliothèque, qui compte plus de 100.000 volumes et près de 200 périodiques vivants, se trouve au 52 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris, dans le voisinage des bibliothèques des Instituts d’Asie du Collège de France.


Page Facebook de la Société Asiatique

© 2020 - Textes et conception des pages Société Asiatique : Pierre-Sylvain Filliozat et Georges-Marie CHATELAIN – tous droits réservés.

Documents joints

Séance du 19 Mars 2021

9 mars 2021
Document : PDF
230.4 ko

Communication de Monsieur Pierre LORY



imprimer

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC