Accueil du site > Séances et Manifestations > Visites d’expositions

Raphaël, les dernières années


Musée du Louvre, 11 octobre 2012-14 janvier 2013.



Le 8 janvier 2013, une présentation privée de l’exposition Raphaël, les dernières années a été organisée pour un groupe de membres et de correspondants de l’Académie. La visite a été conduite par Mme Céline Dauvergne, chargée de la communication des expositions temporaires au Louvre. Elle a mis en relief l’intérêt de cette exposition qui réunit des œuvres dont la douceur et l’élégance montrent un artiste au sommet de son art et qui a également permis de revenir sur des tableaux à la datation et à l’attribution problématiques. Très sollicité, Raphaël est en effet à la tête d’un atelier, où de nombreux collaborateurs, parmi lesquels se distinguent Giulio Romano et Gianfrancesco Penni, lui permettent de répondre à toutes les commandes qu’il reçoit.

Plus d’informations sur le site du Louvre.



À propos du tableau prêté par le musée du Prado, La Madonna della quercia, M. Henri Lavagne, membre de l’AIBL, a renvoyé à son article paru dans les Monuments Piot en 2007 (N° 86, p. 6-30), dans lequel il exposait les thèses des historiens de l’art sur l’origine des motifs romains présents dans cette toile. Selon certains, le thème de la danseuse provient d’un autel qui se trouvait à l’époque de Raphaël dans la collection du cardinal Grimani à Rome, où le peintre et Giulio Romano l’auraient vu et copié pour ce tableau de la Fuite en Égypte. Pour d’autres historiens, ce motif proviendrait de l’autel aujourd’hui au Louvre, mais qui se trouvait au XVIe siècle dans la collection d’antiques qui était conservée dans le jardin entourant le mausolée d’Auguste.



imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC