Accueil du site > Séances et Manifestations > Visites d’expositions

Mary Cassatt – une impressionniste américaine à Paris

Un groupe de l’Académie a été reçu, le 30 mai 2018, par M. Pierre Curie, conservateur au musée Jacquemart-André, pour une visite de l’exposition « Mary Cassatt – une impressionniste américaine à Paris » qui rassemblait des travaux emblématiques de l’unique peintre américaine impressionniste du XIXe siècle.

Proche de Degas, Mary Cassatt est l’une des rares femmes du XIXe siècle qui ait vécu de l’exercice de son art. Rattachée au courant impressionniste, elle s’en distinguait pourtant par le choix des sujets de ses tableaux. S’étant attachée, au fil de sa carrière, exclusivement au traitement du thème de la figure humaine abordé via le filtre de techniques variées (gravure, pointe sèche, aquarelle, pastel…), Mary Cassatt fut sensible à tout un ensemble d’influences, aussi bien passées (représentations figuratives de la Renaissance) que contemporaines (Nabis, courants orientalistes ou bien encorteimpressionnistes), comme en témoigne Le Repas des canards (vers 1895).

Les œuvres réunies de façon exceptionnelle dans cette exposition proviennent des plus grands musées américains et européens, ainsi que de collections particulières. L’exposition permet de mettre en lumière les différents styles affectionnés par Mary Cassatt, parmi lesquels se distinguent ses représentations post-romantiques ou bien encore de grandes estampes japonisantes d’une modernité assumée. Le tableau phare qui lança sa renommée est présenté dans la première salle de l’exposition. Intitulé : Petite Fille dans un fauteuil bleu, il illustre parfaitement les principales caractéristiques du style de Mary Cassatt : goût pour l’inachevé, franchise des couleurs, sujet humain (avec une prédilection pour les représentations des femmes ou des enfants). L’on retrouve plusieurs des traits de sa marque de fabrique dans ses œuvres comme Été (vers 1894-1895) ou La Toilette (1890-1891), également présentées au musée Jacquemart-André.

Issue d’un milieu bourgeois, Mary Cassatt dépeignit à l’envi sa famille, comme l’illustre le tableau La Tasse de thé qui représente sa sœur Lydia et qui lui permit d’acquérir une grande notoriété. Elle se spécialisa aussi, à la fin du XIXe siècle, dans l’exécution de « Madones modernes » qu’elle déclina de manière sérielle. Sa pièce maîtresse restera la Mère à l’enfant (Le miroir ovale) de 1899.

Ce sont au total plus de 1100 œuvres que Mary Cassatt aura légué à la postérité, dont l’on pourra contempler un certain nombre d’entre elles dans les salles du musée Jacquemart-André jusqu’au 23 juillet. 2018.

Mary Cassatt, Été, vers 1894-1895, huile sur toile, 100,6 x 81,3 cm, Inv. 1988.25, Terra Foundation for American Art, Daniel J. Terra Collection, 1988.25 © Terra Foundation for American Art, Chicago

Mary Cassatt, Le Repas des canards, vers 1895, pointe sèche, vernis mou, aquatinte en couleurs, 29,9 x 40 cm, Inv. EM CASSATT 13, Paris,
Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art, collections Jacques Doucet © Bibliothèque de l’Institut national d’histoire de l’art



imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC