Accueil du site > Séances et Manifestations > Visites d’expositions

AlUla, merveille d’Arabie, l’oasis aux 7000 ans d’histoire

Le 6 janvier 2020, un groupe de l’Académie a été accueilli à l’Institut du Monde arabe (IMA) par Mme Laïla Nehmé pour une visite de l’exposition « AlUla, merveille d’Arabie, l’oasis aux 7000 ans d’histoire » dont elle est l’une des commissaires. Cette exposition qui a ouvert ses portes le 9 octobre 2019 et dont le succès est tel qu’elle sera prolongée jusqu’au 8 mars 2020, invite le visiteur à découvrir un ensemble exceptionnel de sites archéologiques situés au Nord-Ouest de l’Arabie Saoudite dont la localisation au carrefour des routes caravanières de l’encens explique la prospérité (Dadan, Madâ’in Sâlih et l’ancienne cité nabatéenne de Hégra, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO) avant de bénéficier d’une situation privilégiée sur l’itinéraire du pèlerinage musulman vers La Mecque et Médine (oasis d’al-Mâbiyât, ville d’al-‘Ulâ). Un premier ensemble de salles permet de s’immerger, en guise de préambule, dans la région d’al-‘Ulâ, notamment grâce à des vidéos réalisées par M. Yann-Arthus BERTRAND, membre de l’Académie des Beaux-Arts, ou bien par le biais de plusieurs maquettes interactives. Un second ensemble d’espaces permet ensuite, au gré d’une documentation variée (objets de fouilles, statuaires inscriptions, photographies, vidéos et films d’animation, etc.), de suivre l’histoire foisonnante des principaux sites d’al-‘Ulâ, depuis le VIIIe siècle av. J.-C. jusqu’à l’époque ottomane, en passant par les époques nabatéenne (dont les tombeaux rupestres et les rites funéraires donnent lieu à une riche muséographie), mais aussi romaine et ommeyade. On signalera enfin que plusieurs documents prêtés par l’Académie en provenance de son cabinet du Corpus Inscriptionum Semiticarum (CIS) (estampages d’inscriptions nabatéennes relevées par Charles Huber (1819-1884) et Julius Euting (1839-1913), copies d’inscriptions, plans et croquis tirés du carnet de l’orientaliste Charles Montagu Doughty (1843-1926), ainsi qu’un volume de planches du CIS) illustrent le rôle joué par l’AIBL depuis les origines dans l’étude du patrimoine d’al-‘Ulâ. En 2008, la mission franco-saoudienne de Mâdâ’in Sâlih a reçu le grand prix d’archéologie de la fondation del Duca sur proposition de l’Académie.



imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC