Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2022 > Février 2022

Séance du 4 février 2022

– Note d’information de MM. Jean-Noël ROBERT, membre de l’Académie, et Arthur Defrance, ATER au collège de France : « Le projet de digitalisation du Hôbôgirin ».

– Communication de Mme Muriel Debié, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études (Ve section) et membre senior de l’IUF, sous le patronage de Mme Françoise BRIQUEL-CHATONNET et de M. Christian ROBIN : « L’Histoire d’Alexandre syriaque et le Coran : re-datation et histoire des textes »

Résumé : Trois textes produits en syriaque contiennent une histoire d’Alexandre le Grand supposant connu le Roman d’Alexandre ou Roman du Pseudo-Callisthènes mais présentant une histoire nouvelle et christianisée de teneur eschatologique. Deux de ces textes, le Mimro sur Alexandre et les Exploits d’Alexandre ont été rapprochés de la sourate 18 (La Caverne, al-Kahf) et de la sourate 21, 95-96 (al-anbiyā, les prophètes) du Coran, avec lesquelles des parallèles peuvent être mis en évidence. Ils ont été jusqu’à présent datés du VIIe siècle, ce qui n’allait pas sans poser de difficultés concernant leur chronologie vis à vis du Coran.

Cette communication vise à argumenter en faveur d’une re-datation au VIe siècle, à la période des guerres entre Huns, Perses et Romains.

La comparaison avec la sourate 18 du Coran montre que seule la partie concernant le mystérieux bicornu, Dhū l-Qarnayn (18 : 83-102), présente des parallèles flagrants avec le syriaque tandis que le passage concernant Moïse et son serviteur (18 : 60-65) serait plutôt à rapprocher d’une version du Roman d’Alexandre.

La cosmographie de l’Histoire d’Alexandre syriaque, imprégnée de conceptions mésopotamiennes anciennes, semble pouvoir être retrouvée aussi dans le Coran.

Abstract : Three texts produced in Syriac deal with a history of Alexander the Great that implies that they knew the Alexander Romance or Romance of Pseudo-Callisthenes. They offer however a new Christianized story with a strong apocalyptic tone. The links between two of these texts, the Mimro on Alexander and the Exploits of Alexander, and surah 18 (The Cave, al-Kahf) and 21, 95-96 (al-anbiyā, the prophets) of the Qurʾan have long been evidenced. Since these texts have been so far dated to the 7th century, their chronology with respect to the Qurʾan was problematic.

This lecture aims at arguing that they should be re-dated to the 6th century, at the time of the Hun-Roman-Persian wars.

When comparing them with surah 18, it appears that only the part staging the mysterious Two-horned, Dhū l-Qarnayn (18 : 83-102), offers parallels with the Syriac texts, whereas the passage about Moses and his servant (18 : 60-65) seems closer to a version of the Alexander Romance.

The cosmography of the Syriac History of Alexander is permeated by ancient Mesopotamian conceptions that can be traced also in the Qurʾan.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC