Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2021 > Juin 2021

Séance du 4 juin 2021

– Communication Mme Marine Yoyotte, sous le patronage de Nicolas GRIMAL : « Nouvelles données sur le site de Gourob (Égypte) »

Résumé : Le site de Gourob, localisé à l’entrée sud de la région du Fayoum et à une centaine de kilomètres au sud du Caire, fut principalement occupé au Nouvel Empire (1550-1069 avant J.-C.) entre les règnes de Thoutmosis III et de Ramsès V. Il est essentiellement connu en raison des vestiges du complexe palatial de la ville de Mi-Our qu’il abrite, qui constituent les seules structures architecturales conservées d’un « harem » pour l’ensemble de l’époque pharaonique. Ce lieu de résidence royal pouvait accueillir ponctuellement le souverain et sa cour lors de ses déplacements, et regroupait de manière permanente certaines femmes de l’entourage royal, des enfants, égyptiens et étrangers, qui y étaient éduqués, ainsi que tout le personnel administratif et de service qu’implique ce genre d’institution.

Peu fouillé depuis le XIXe siècle, l’étude de ce site majeur est conduite depuis 2017 par une mission archéologique française (Ifao). Un nouveau programme de recherche associant prospections géophysiques et géoarchéologiques, fouilles, relevés topographiques, études anthropologiques et analyses du matériel céramique, a ainsi été mis en place. Outre la datation et le relevé plus précis des différents bâtiments déjà identifiés par les précédents fouilleurs (palais, « fort », fours, temple), il s’agit également de reconstituer le paysage antique environnant. Les sources textuelles mentionnent en effet la présence d’un port fluvial à Mi-Our dont la localisation demeurait jusqu’alors inconnue, qui permettait de desservir le palais et donnait accès à la zone stratégique du Fayoum. Les travaux récents ont mis au jour une imposante structure qui aurait constitué une jetée d’au moins 40 m de long associée à un chenal à l’est du site, relié à l’ancien cours du Bahr Youssef.
La fouille de plusieurs zones de nécropoles qui n’avaient pas été recensées jusqu’ici a également été entamée. Elle a notamment permis la découverte d’un sarcophage anépigraphe en calcaire appartenant à tout le moins à un haut dignitaire de la cour royale datant de l’Ancien Empire. Par ailleurs, un nouveau secteur de cimetières et d’habitat a été repéré au nord du site, qui pourrait correspondre aux sépultures fouillées en 1889-1890, de dames du palais et de hauts dignitaires étrangers. L’ensemble des nouvelles données en cours d’investigation fournit ainsi des éléments inédits tant sur l’histoire de l’occupation du site que sur sa population et son environnement portuaire.

Abstract : The site of Gurob, located at the southern entrance of the Fayum area and about 100km south of Cairo, was mainly occupied during the New Kingdom (1550-1069 BC) between the reigns of Thutmose III and Ramesses V. It is essentially known for the remains of the palace complex of the city of Mi-wer, which are the only preserved architectural structures of a « harem » for the entire Pharaonic period. This royal residence could accommodate the sovereign and his court during his travels, and permanently grouped together certain women of the royal entourage, children, Egyptian and foreign, who were educated there, as well as all the administrative and service personnel that such an institution implies.
Excavated only very partially since the 19th century, the study of this major site has been conducted since 2017 by a French archaeological mission (Ifao). A new research programme has thus been established. It combines geophysical and geoarchaeological surveys, excavations, topographical surveys, anthropological studies as well as the analysis of ceramic material. In addition to the dating and more precise mapping of the various buildings already identified by the previous excavators (palace, « fort », ovens, temple), the aim is also to reconstruct the surrounding ancient landscape. The textual sources mention the presence of a riverine harbour at Mi-wer, which served the palace and gave access to the strategic area of the Fayum. Its location remained unknown, but recent work has uncovered an imposing structure that would have constituted a jetty at least 40m long associated with a channel to the east of the site, linked to the ancient course of the Bahr Yussef.
The excavation also started in different necropolis areas that had never been recorded so far. It allowed in particular the discovery of a limestone anepigraphic sarcophagus belonging to at least a high official of the royal court dating from the Old Kingdom. In addition, a new area of cemeteries and settlement was identified to the north of the site, which could correspond to the burials excavated in 1889-1890, belonging to the ladies of the palace and some foreign high officials. All the new data currently being investigated thus provide new elements on the history of the occupation of the site, its population and also its harbour environment.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC