Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2020 > Janvier 2020

Séance du 24 janvier 2020

– Communication de M. Paul-Henri FRANCFORT, membre de l’AIBL : « Aux marches orientales de la Bactriane antique. Nouvelles perspectives ».

AUX MARCHES ORIENTALES DE LA BACTRIANE ANTIQUE. NOUVELLES PERSPECTIVES.
Résumé : Ces marches antiques bordent une province très célèbre et étudiée dans l’histoire, la Bactriane, mais elles sont situées dans une région encore mal connue s’étendant dans le Nord-Est de l’Afghanistan, le Tadjikistan, la Chine, l’Inde et le Pakistan.
Un petit canton, la plaine d’Aï Khanoum, attentivement exploré, fouillé et étudié durant de longues années par les équipes françaises, ne laissait pas de surprendre par ses relations avec des civilisations lointaines, notamment avec le Nord-Ouest du sous-continent indo-pakistanais.
Cependant, des découvertes archéologiques et des analyses récentes, placées dans le contexte naturel et culturel des trouvailles antérieures et de sources réexaminées, permettent de voir plus clair dans la longue histoire des vallées du massif du Pamir-Karakoram et des régions de sa périphérie. Elles furent des passages primordiaux reliant les mondes des agriculteurs sédentaires et ceux des peuples des steppes, des origines les plus lointaines aux débuts de notre ère, tant du côté du sous-continent que de celui de l’Asie centrale.

TO THE EASTERN FRONTIER OF THE ANCIENT BACTRIANA. NEW PERSPECTIVES.
Abstract : These ancient marches border a well-known and historically studied province, Bactria, but they are located in a still poorly known region stretching across northeastern Afghanistan, Tajikistan, China, India and Pakistan.
A small canton, the Ai Khanoum plain, carefully explored, excavated and studied for many years by French teams, surprised by its relations with distant civilisations, especially with the North-West of the Indo-Pakistani subcontinent.
However, recent archaeological discoveries and analyses, placed in the natural and cultural context of earlier finds and re-examined sources, provide a clearer picture of the long history of the valleys of the Pamir-Karakoram massif and of the surrounding regions. They were key passages between the worlds of sedentary farmers and steppe peoples from the origins to the beginning of our era, both on the subcontinental and Central Asian sides.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC