Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2019 > Novembre 2019

Séance du 22 novembre 2019

– Note d’information de Marwan Rashed, professeur d’histoire de la philosophie grecque à la Sorbonne, sous le patronage de M. Jacques JOUANNA et Mme Monique TRÉDÉ : « Éditer la Métaphysique d’Aristote ».

– Communication de M. François Bougard, directeur de l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes (IRHT) et professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, sous le patronage de M. André VAUCHEZ : « La bibliothèque du cardinal de Richelieu ».

Résumé : Armand Jean du Plessis de Richelieu (1585-1642) est connu pour avoir été un homme de livres, très attaché à la constitution de sa biliothèque, qui peut être considérée comme la première en date d’un « homme d’État » au début de l’âge classique. En dépit du nombre et de la qualité des sources qui la concernent (manuscrits, imprimés, inventaires avant et après décès, marchés de construction), celle-ci reste toutefois mal connue : le bâtiment qui l’a abritée a disparu, tandis que la collection a été fondue dans l’anonymat de fonds plus importants à partir de la Révolution. L’enquête dont sont présentés les résultats est menée en partenariat par l’Institut de recherche et d’histoire des textes, la Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque Mazarine et l’École nationale des chartes. Elle porte à la fois sur les inventaires et les ouvrages conservés, sur l’architecture, sur la formation et la dispersion du fonds, sans masquer le fait que demeurent quelques zones d’ombre.

Mots-clés : Richelieu, histoire des bibliothèques anciennes, Sorbonne, manuscrits médiévaux, catalogues de ventes.

Abstract : Armand Jean du Plessis de Richelieu (1585-1642) is known to have been a man of books, very attached to the constitution of his library, which can be considered as the first to date of a « statesman » at the beginning of the classical age. Despite the number and quality of the sources concerning it (manuscripts, printed books, inventories before and after death), it remains poorly known : the building that housed it has disappeared, while the collection has been merged into the anonymity of larger collections since the Revolution. The survey, the results of which are presented, is conducted in partnership with the Institut de recherche et d’histoire des textes, the Bibliothèque nationale de France, the Bibliothèque Mazarine and the École nationale des chartes. It covers both inventories and preserved works, architecture, formation and dispersion of the collection, without masking the fact that there are still some grey areas.

Keywords : Richelieu, history of ancient libraries, Sorbonne, medieval manuscripts, auction catalogues.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC