Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2017 > Septembre 2017

Séance du 29 septembre 2017

Communication de MM. Remy Scheurer, professeur émérite à l’Université de Neuchâtel, et de Loris Petris, professeur et directeur de l’Institut de Langue et Civilisation françaises de l’Université de Neuchâtel , sous le patronage de M. Yves-Marie BERCÉ, membre de l’Académie : « « Comme clerc d’armes » : le cardinal Du Bellay et le recours à la force ».

L’achèvement de la publication de la correspondance du cardinal Jean Du Bellay en 2017 fournit à la communauté scientifique une somme de documents essentiels d’un acteur et observateur majeur de la vie politique, religieuse et culturelle française et européenne durant trois règnes. Evêque de Paris puis doyen du Sacré-Collège dès 1555, protecteur de Rabelais, Philibert de L’Orme et Joachim Du Bellay, Jean Du Bellay se dit novice dans les questions militaires (« clerc d’armes ») alors même qu’il ne cesse de s’impliquer dans des projets militaires, et ceci bien au-delà de sa fonction et de ce qui lui est demandé. Cette communication se propose de le montrer en deux temps : dans un premier temps (Loris Petris), on partira de son tempérament colérique notoire, dont il est également conscient, pour comprendre les projets militaires qu’il suggère au roi et à son protecteur, le connétable Anne de Montmorency, ce qui n’est pas sans déteindre sur son style, martial et volontiers polémique ; dans un deuxième temps (Rémy Scheurer), on montrera comment son implication dans les affaires italiennes s’inscrit dans une pensée politique du recours à la force perçue comme nécessaire pour freiner l’expansion de Charles Quint en Italie.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC