Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2017 > Janvier 2017

Séance du 6 janvier

Note d’information de M. Daniel Perret, directeur d’études à l’EFEO, « Kota Cina : un site d’habitat dans le détroit de Malacca (fin XIe s.-déb. XIVe s.) ».

Résumé : La recherche archéologique française, soutenue par l’Ecole française d’Extrême-Orient et la Commission Consultative des recherches archéologiques à l’étranger du Ministère des affaires étrangères, est présente dans la province de Sumatra-Nord (Indonésie) depuis plus de vingt ans. Ces travaux ont été et restent consacrés aux principaux sites d’habitat de la région datés à partir du IXe siècle.
Lors de sa redécouverte au début des années 1970, le site de Kota Cina, dans le détroit de Malacca, avait livré des vestiges de structures en dur et un mobilier abondant, venant s’ajouter à un petit corpus de statues bouddhiques et hindouistes très probablement importées d’Inde du Sud. Négligé pendant 40 ans, ce site est gravement menacé aujourd’hui par la densification de l’habitat et le développement industriel entre la ville de Medan et son port de Belawan. Or, grâce aux fouilles menées depuis 2011 dans le cadre de la coopération archéologique franco-indonésienne, il s’avère maintenant être l’un des sites d’habitat côtier majeurs du détroit aux XIIe-XIIIe siècles.
Au terme des opérations de terrain, le programme dispose aujourd’hui du plus abondant corpus de tessons de poteries ainsi que de grès et porcelaines, à l’échelle de l’île de Sumatra, en ce qui concerne les sites terrestres de la première moitié du second millénaire, et vraisemblablement toutes périodes confondues. A ce mobilier s’ajoutent en particulier d’abondants vestiges de faune, ainsi qu’une importante collection de monnaies, essentiellement chinoises. Cette abondance se combine à des origines variées, du Moyen-Orient à La Chine, pour espérer non seulement la production d’un riche catalogue qui fera référence pour l’histoire de Sumatra et du détroit de Malacca, mais aussi permettre de préciser l’importance et le rôle de Kota Cina au niveau régional ainsi que dans les relations entre l’océan Indien et la mer de Chine à l’époque.





Communication de M. Alexandre Mazarakis-Ainian, correspondant étranger de l’Académie : « κώμη et πόλις, réflexion sur la formation de la cité dans la Grèce ancienne ».



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC