Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2017 > Février 2017

Séance du 10 février



Communication de M. François de Callataÿ, correspondant étranger de l’Académie : « Giovanni Battista Bianconi (1698-1781), une source majeure et non reconnue pour la Geschichte de Johann Joachim Winckelmann ».



Résumé : En cette année où l’on s’apprête à fêter le tricentenaire de la naissance de Johann Joachim Winckelmann, lequel trône depuis un quart de millénaire sur son socle de père de l’histoire de l’art, cette communication réhabilite un essai passé complètement inaperçu par la critique winckelmannienne et qui pourtant fait du Winckelmann avant Winckelmann. Il est dû à Giovanni Battista Bianconi, l’oncle du grand ami de Winckelmann, Giovanni Ludovico Bianconi, et entend démontrer la supérieure beauté des monnaies grecques de Sicile. Paru en 1763, soit un an avant la Geschichte, mais nourri de réflexions antérieures, Il Parere intorno a una medagalia di Siracusa (dont le sous-titre rend explicite la préoccupation esthétique : Per occasione della quale si parla de i professori antichi delle arti del disegno) dessine la fresque de l’art grec dans ses différents moments, de la naissance à la décadence, en s’appuyant sur des critères de datation supposés sûrs, c’est-à-dire avant tout les monnaies et plus particulièrement la forme des lettres que présentent leurs légendes. Comme on le lit dans l’Antologia romana en 1782, "en vérité, cet opuscule est une histoire bien raisonnée des différents niveaux de perfection et de décadence qu’ont connu les beaux-arts chez les Anciens.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC