Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2016 > Mars 2016

Séance du 4 mars

- Communication de Mme Clara Auvray-Assayas, professeur à l’Université de Rouen, sous le patronage de M. Robert TURCAN : « Diffusion et transmission du dialogue cicéronien De natura deorum : l’influence sous-estimée du néoplatonisme ».

Résumé : L’influence du néoplatonisme est indiscutable dans les commentaires que Marius Victorinus, Macrobe, Favonius Eulogius et Boèce ont composés sur le De inuentione, les Topica et le Somnium Scipionis grâce auxquels ces trois œuvres de Cicéron ont été plus amplement diffusées. Mais on peut également trouver des traces de cette influence dans la transmission d’autres œuvres : il faut pour cela reconsidérer quelques témoignages fournis par une branche peu étudiée de la tradition manuscrite du corpus de Leyde et les replacer dans une histoire intellectuelle de la réception de la philosophie cicéronienne. Grâce au florilège transmis dans le manuscrit K (Vaticano, BAV, Reg. Lat. 1762) on peut mieux mesurer l’intérêt qu’a suscité l’ensemble des œuvres de physique composées par Cicéron à partir du De natura deorum et de la traduction partielle du Timée. On explique alors plus facilement la présence d’une glose insérée dans le texte qui énonce un principe fondamental du néoplatonisme.

Mots-clés : Cicéron-histoire et transmission des textes-réception-néoplatonisme-physique

Abstract : Undeniable is the influence of neoplatonism on the commentaries which Marius Victorinus, Macrobius, Favonius Eulogius ant Boethius wrote on De inuentione, Topica and Somnium Scipionis, contributing to a wider spreading of these books. But traces of this influence can also be found in the transmission of other ciceronian works : one has only to reconsider the evidence given by a family of the manuscript tradition of the Leiden corpus which did not get the scholarly attention it deserves and reset it in the intellectual history of the reception of Cicero’s philosophy. The florilegium copied in the manuscript K (Vaticano, BAV, Reg. Lat. 1762) helps understanding the interest brought about by the works on physics, starting with De natura deorum and the partial translation of Timaeus. Thus can be more easily explained the presence of an inserted glose expressing a fundamental principle in neoplatonism. 



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC