Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2016 > Mars 2016

Séance du 18 mars

- Note d’information de M. Takeshi Matsumura, professeur à l’Université de Tokyo, sous le patronage de M. le Secrétaire perpétuel Michel ZINK : « À propos d’un nouveau dictionnaire du français médiéval ».

Résumé : Depuis longtemps, il existe de grands dictionnaires pour ceux qui s’intéressent au vocabulaire du français médiéval. Parmi les ouvrages terminés, on peut citer le Dictionnaire de l’ancienne langue française de Frédéric Godefroy, l’Altfranzösisches Wörterbuch d’Adolf Tobler et Erhard Lommatzsch et le Französisches Etymologisches Wörterbuch de Walther von Wartburg. Et comme ouvrages en cours, on a le Dictionnaire étymologique de l’ancien français de Kurt Baldinger, le Dictionnaire du Moyen Français de Robert Martin et l’Anglo-Norman Dictionary de David Trotter. Mais il manquait un instrument de travail en un volume, fondé sur les acquis de la lexicographie. Le Dictionnaire du français médiéval que j’ai publié en 2015 (Les Belles Lettres) a pour objectif de renseigner les lecteurs d’une manière concise sur l’étymologie de chaque mot (avec renvoi systématique au Französisches Etymologisches Wörterbuch), sur sa ou ses significations, sur son éventuel caractère régional, tout en donnant des citations contrôlées. Le français médiéval (depuis 842 jusqu’à la fin du XVe siècle) dont il traite n’est pas seulement le francien, mais aussi le français des différentes régions continentales. L’ouvrage couvre aussi le français employé en Angleterre (anglo-normand), en Italie (franco-italien) et en Terre Sainte. C’est la première fois qu’un dictionnaire portatif indique le caracètre régional des mots. Quant à mes citations, elles proviennent non seulement des textes littéraires mais aussi des textes qui ne sembleraient pas littéraires aux lecteurs modernes. J’ai enregistré aussi un certain nombre de gentilés qui jusqu’à maintenant étaient souvent négligés dans les dictionnaires historiques.

Mots-clés : lexicographie, français, Moyen Âge, mots régionaux.

Note d’information de M. Takeshi Matsumura : " À propos d’un nouveau dictionnaire médiéval " from Académie des Inscriptions on Vimeo.


- Communication de M. Jean-Marie Hombert, directeur de recherche au CNRS, sous le patronage de M. Gilbert LAZARD : « Anciennes questions et nouvelles réponses sur l’origine et la diffusion du langage ». 

Résumé : L’origine et la diffusion du langage humain est une préoccupation ancienne avec des réponses très différentes selon les époques considérées. Le nombre de travaux sur l’origine du langage à beaucoup progressé en particulier pendant les quatre dernières décennies. Les réponses aux nombreuses questions concernant l’origine du langage, le passage de la vocalisation aux formes linguistiques du langage humain, les évolutions entre le passage des 100 000 dernières années (origine des Homo sapiens) et les derniers 10 000 ans (limite maximum de la reconstruction des langues) sont maintenant abordées par différentes disciplines (préhistoire, génétique des populations, cognition, reconstruction linguistique) et nous souhaitons montrer que cette « reconstruction » ne pourra se faire qu’en comparant les résultats de ces différentes disciplines et aboutira à une construction du langage produite par une évolution linguistique différente dans des secteurs géographiques distincts.

 Summary  : The origin and diffusion of human language is an old issue with different answers according to the different time periods. The number of publications on the origin of language has been increasing recently and especially during the last four decades. Answers to the different questions related to the origin of language, the transition from vocalization to the linguistic form of human language, the evolution between the last 100.000 years (origin of Homo sapiens) and the last 10.000 years (maximum limit of linguistic reconstruction) are now looked at from different disciplines (prehistory, population genetics, cognition, linguistic reconstruction) and we would like to show that this « reconstruction » will only be possible by comparing the results from these different disciplines and will build a language resulting from a linguistic evolution in different geographic areas.

Comunication de M.Jean-Marie Hombert- "Anciennes questions et nouvelles réponses sur l’origine et la diffusion du langage" from Académie des Inscriptions on Vimeo.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC