Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2015 > Octobre 2015

Séance du 23 octobre 2015

Séance publique à 15h30, en grande salle des Séances


Communication de Mme Anne Coulié, sous le patronage de M. Olivier Picard : « La céramique rhodienne aux époques géométrique et archaïque : entre tout et rien »

Les études sur les céramiques de la Grèce de l’Est constituent un domaine particulièrement dynamique de la recherche. Ces dernières décennies ont été marquées par des avancées notables dans la connaissance des centres de production en Ionie, largement imputables aux analyses archéométriques et à la reprise des fouilles. Ces recherches ont notamment mis en évidence l’importance de cités comme Milet et Téos dans la production céramique à l’époque archaïque. Cette communication a pour objectif de présenter un bilan des recherches menées à l’occasion de l’exposition Rhodes, une île grecque aux portes de l’Orient, présentée au musée du Louvre du 14 novembre 2014 au 9 février 2015. En raison de la richesse des découvertes archéologiques exhumées à Rhodes depuis le XIXe siècle, la plus grande île de la Doride de l’Est fut longtemps considérée comme un centre de production majeur, une hypothèse dont les analyses archéométriques conduites dans les années 1980 ont sonné le glas. S’il faut renoncer à lui attribuer certaines séries abondamment trouvées sur place, comme les vases du style des chèvres sauvages, il est désormais possible de préciser le faciès de la production rhodienne. Des analyses chimiques effectuées au Centre de recherche et de restauration des musées de France ont permis de distinguer, à l’intérieur d’un groupe rhodien caractérisé par de très hautes valeurs en magnésium, trois sous-groupes que l’on est tenté de rattacher aux trois cités qui se partageaient le territoire de Rhodes avant le synœcisme de 408/407 avant J.-C. : Lindos, Ialysos et Camiros. Entre tout et rien, la céramique rhodienne se définit désormais comme une production parfois peu spectaculaire, mais que l’on suit sur un temps long (depuis l’époque mycénienne) et qui reflète la situation originale de Rhodes, ouverte aux échanges, et notamment aux suggestions de Chypre et du Levant. Si cette production adopte des formes et des décors parfois étrangers aux traditions grecques, elle se décline différemment selon les cités productrices de la tripolis, comme c’est généralement le cas dans le monde grec archaïque.

Mots clefs : céramique ; Rhodes ; époque géométrique ; époque archaïque ; archéométrie



Communication de M. Taher Ghalia, directeur des Musées de Tunisie, sous le patronage de MM. Jehan DESANGES et Azedine BESCHAOUCH : « Fouilles de l’aire sacrée et du forum de l’antique Clipea (Kelibia, Cap Bon, Tunisie) ». 




Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC