Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2014 > Décembre 2014

Séance du 19 décembre

Séance publique à 15h30, en grande salle des Séances


Communication de M. Matthieu Arnold, sous le patronage de M. Jean DELUMEAU et Marc PHILONENKO : « Vraie et fausse Eglise selon ​Jean Calvin et Martin Luther ».


Dans son écrit Contre Jean le pitre (1541), pamphlet dirigé contre le duc Henri de Brunswick, Martin Luther oppose la « vraie Église » évangélique à la « fausse Église » du pape. Il y développe des considérations relatives à l’Église sans équivalent dans le reste de son œuvre : ainsi, il traite aussi du « processus de sanctification » dans lequel se trouve l’Église protestante, qu’il juge irréprochable quant à la doctrine mais encore imparfaite quant à la vie.

Absent des écrits antérieurs de Luther sur l’Église, ce thème de la sanctification se trouve dans l’Épître à Sadolet (1539-1540) de Jean Calvin, écrit de controverse dont Luther avait lu et apprécié la version latine ; Calvin y avait opposé la vraie et la fausse Église pour affirmer que les protestants se réclamaient, à plus juste titre que les catholiques, de l’Église primitive. Des indices forts plaident en faveur de l’influence de l’Épître à Sadolet sur Contre Jean le pitre, même si Luther s’inspire librement du traité ecclésiologique de son cadet.

À une époque où, par la tenue de colloques religieux, Charles Quint cherchait à surmonter la division confessionnelle de l’Allemagne, Luther et Calvin se firent – au contraire de certains de leurs coreligionnaires tels que Martin Bucer voire Philippe Melanchthon – les hérauts d’un protestantisme intransigeant : la « vraie Église » ne saurait se laisser entraîner dans des compromis, car elle enseigne des « choses certaines » qui sont décisives pour le Salut. Du côté catholique, hormis quelques « moyenneurs », on repoussa de manière tout aussi déterminée les compromis avec les membres de la « fausse Église » protestante.

 

Mots-clés : Église – Luther – Calvin – sanctification – controverse.

-----------------------------------------------------------

The True and False Church according to John Calvin and Martin Luther

 

In his Against John the Fool (1541), a pamphlet targeted against Duke Heinrich of Brunswick, Martin Luther sets the protestant « true church » against the pope’s « false church ». he develops arguments about the church unseen in the rest of his works. For instance, he speaks of the « process of sanctification » inside the protestant church, which he judges flawless in its doctrine but still imperfect in its life.

 

Absent from Luther’s earlier writings on the church, this theme of sanctification is found in John Calvin’s Letter to Sadolet (1539-1540), a polemical work which Luther had read and approved of in its Latin version. Calvin opposes the true and false churches to justify the claim that protestants were closer to the Early Church than catholics. Everything points to the Letter to Sadolet having a preponderant influence on Against John the Fool, although Luther was also heavily influenced by Calvin’s Institutes.

 

During a period when Charles V was looking to overcome the denominational divisions in Germany through public debates, Luther and Calvin were - unlike some of their fellow protestants such as Martin Bucer or Philip Melanchthon - the heralds of an intransigent protestantism : the « true church » was incapable of allowing itself to be dragged into compromise, because it taught « definite truths » which were decisive for salvation. On the catholic side, with the exception of some « enablers », any compromise with the members of the protestant « false church » was rejected with equal resolve.

 

Church – Luther – Calvin – sanctification – polemics 



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC