Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2013 > Octobre 2013

Séance du 04 octobre

Communication de M. Michel Hébert, professeur à l’Université du Québec à Montréal, sous le patronage de M. Albert RIGAUDIÈRE : « La genèse d’un type documentaire : les « cahiers » des États de Provence à la fin du Moyen Âge ».

Cette communication porte sur l’analyse de la composition et de la forme des « cahiers » des États de Provence aux XIVe et XVe siècle, considérés comme un genre documentaire original dont la signification symbolique dépasse la seule utilité fonctionnelle immédiate. On évoquera d’abord la richesse du dossier provençal qui constitue l’un des gisements documentaires les plus riches, pour la compréhension du phénomène de la représentation politique dans le grand espace d’influence de la monarchie française. On analysera ensuite les étapes de la composition des cahiers, depuis les doléances originales des députés jusqu’à la constitution de véritables recueils de statuts qui deviendront la vulgate des jurisconsultes de l’époque moderne. Enfin, on tentera de montrer qu’il existe une évolution depuis les plus anciens cahiers des États, qui contiennent essentiellement des dispositions d’ordre militaire, fiscal et financier, jusqu’à ceux du XVe siècle qui progressivement, à travers la rhétorique de la supplique, participent à la création et à la réformation du droit et investissent l’assemblée provençale d’une forme d’institutionnalité nouvelle. En conclusion, on évoquera l’intérêt d’une analyse de la stratigraphie textuelle et documentaire de tous les cahiers, fussent-ils de doléances, de requêtes, d’avis ou de suppliques, dans l’espace plus large de la monarchie française, pour une meilleure compréhension d’un phénomène qui, au temps de l’absolutisme naissant, constitue tout de même une forme originale de contractualité politique.

This paper is an analysis of the creation and structure of the « cahiers » of the late medieval Provençal Estates, an original documentary form whose symbolic value exceeds its primary functional use. It will stress the wealth of this record, one of the richest sources for the history of political representation in the broad field of the influence of the French monarchy. The different stages of the composition of these cahiers will be stressed, from the members’ original grievances to the assembling of true statute books, so revered by early modern legal experts. Finally, an attempt will be made to point to an evolution from the older cahiers, mostly concerned with military, fiscal and financial affairs, to those of the XVth century. The latter’s concern appealed to the rhetoric of the petition, played an important role in the making and reformation of the law, thereby confering upon the Provençal assembly a new form of institutionality. This paper concludes by discussing the advantages that come from studying the textual and documentary layers of any type of cahiers, be they records of grievances, requests, advices or petitions. In the broad area of influence of the French monarchy, this approach provides a better understanding of a practice which, at the dawn of an era of absolutism, nevertheless constitutes an original form of political contractualism.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC