Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2013 > Novembre 2013

Séance du 8 novembre

Communication de M. Alain de Libera, sous le patronage de M. Michel ZINK : « Le magistère philosophe : de Vienne à Latran V ».





Communication de M. Vivian Nutton, sous le patronage de M. Jacques JOUANNA : « Galien dans son contexte : épigraphie, archéologie et codicologie ».

La carrière du grand médecin Galien de Pergame (129-c. 216) est très bien connue, et ses théories dominaient longtemps le monde médical du Moyen Age et de la Renaissance jusqu’au dix-huitième siècle. On le considérait le prince des médecins, tout en dénigrant ses adversaires comme des charlatans dangereux, ignorants et mal élevés. Nous devons à Galien lui-même presque tous les renseignements dont nous disposons en ce qui concerne tant sa formation intellectuelle en Asie Mineure que sa vie professionnelle à Rome. D’autres auteurs contemporains, tels que son grand adversaire philosophique Alexandre d’Aphrodisias, Athénée de Naucratis, et Théodote de Byzance, témoignent de son éminence médicale, mais il nous manque presque complètement un contexte tant médical que social où l’on puisse le placer. Cette communication présente trois découvertes récentes, tirées de l’épigraphie, de l’archéologie et de la codicologie, qui nous offrent la possibilité de mieux situer Galien dans le monde provincial grec au moment de sa plus haute prospérité. A la petite ville lycienne de Rhodiapolis des archéologues turcs ont trouvé une série d’inscriptions relatives aux médecins-philosophes, Hermogène et Héraclite, ce dernier honoré partout dans le monde grec. Au petit centre thermal d’Allianoi, qui se situe aux environs de Pergame, on a trouvé une cache énorme d’instruments médicaux qui datent de la période de Galien et qui nous offrent de précieux renseignements sur l’essor de la chirurgie grecque présenté par Galien dans son Méthode thérapeutique et dans son petit traité Sur l’examen du bon médecin. Finalement les érudits ont récemment commencé à plonger dans les textes pseudogaléniques pour y identifier des textes écrits par les contemporains de Galien, dont l’épître pharmacologique De virtutibus centaureae. Ce texte, traduit du grec en latin au Moyen Age, fait appel dans ses premiers mots à Thessale de Trallès, médecin Méthodiste et ennemi principal de Galien. Chacune de ces découvertes nous aide à mieux situer Galien au monde médical de son temps.
Mots-clés : Galien médecine épigraphie archéologie codicologie

Galen in context ; epigraphy, archeology, codicology
The career of the great Greek doctor, Galen of Pergamum (129-c. 216) is well known, and his medical theories dominated the Middle Ages and the Renaissance down to the eighteenth century. He was regarded as the prince of doctors, and his opponents dismissed as ignorant charlatans. But he is our only source for much of our information about his upbringing in Asia Minor and his professional life in Rome. Contemporaries such as his philosophical antagonist Alexander of Aphrodisias, Theodotus of Byzantium and Athenaeus of Naucratis acknowledged his eminence as a doctor, but we lack a proper context in which to set him and his activities. This communication presents three new discoveries that help to provide such a context, drawn from epigraphy, archeology and codicology. Turkish archaeologists have found at the Lycian city of Rhodiapolis a series of inscriptions relating to the philosopher-doctors Hermogenes and Heraclitus, the latter honoured around the Greek world of Galen’s day. A few miles from Pergamum, at the spa of Allianoi, a remarkable find of a large cache of medical instruments from the same period throws light on contemporary surgery as it is described by Galen in the Method of Healing and in the short text On examining the physician. Finally, scholars have begun to examine again the mass of pseudo-Galenic material written in his day. They include a small pharmacological text De virtutibus centaureae, translated from Greek into Latin in the Middle Ages, which opens with an appeal to Thessalus of Tralles, a Methodist doctor who is the subject of some of Galen’s strognest attacks. Each of these discoveries helps to provide a new context for Galen’s life and career.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC