Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2013 > Mars 2013

Séance du 22 mars 2013


Communication de M. Guy Stroumsa, sous le patronage de MM. Christian ROBIN et François DÉROCHE : « Judéo-christianisme et islam des origines ».






Communication de M. Patrick Corbet, professeur à l’Université de Lorraine, sous le patronage de M. Michel BUR : « Henri de Carinthie, évêque de Troyes (1145-1169) : un cistercien entre France et Empire ».

L’évêque de Troyes Henri, dit de Carinthie, est une figure trop oubliée du XIIe siècle. Sa carrière permet de rappeler l’intensité des relations entre royaume de France et Empire à une époque marquée par le développement des écoles et celui des ordres religieux internationaux. Né dans une famille de la haute noblesse germanique, les Spanheim, d’origine rhénane, mais implantés fortement dans le duché de Carinthie, province méridionale de l’actuelle Autriche, il entra vers 1123 à l’abbaye de Morimond, tête de pont de l’ordre cistercien vers l’Empire, puis fut envoyé en 1133 comme abbé fondateur au monastère de Villers-Bettnach, au nord de Metz. Il revint dans sa région de naissance pour créer en 1142 l’abbaye de Viktring avant de devenir évêque de la ville principale du comté de Champagne pendant 25 ans. Il y œuvra en particulier au contact de saint Bernard et de nombre de grandes personnalités intellectuelles de son temps. Cette communication, attentive à comparer sa biographie à celle d’autres clercs impériaux actifs dans le royaume de France (notamment Otton de Freising), s’attache à clarifier plusieurs points : la formation possible du futur évêque dans les écoles parisiennes ; son origine familiale, objet de contradictions entre spécialistes français et allemands ; ses liens discutés avec les comtes de Champagne ; ses relations avec les pays d’Empire, prouvées par de nombreux déplacements et perceptibles dans certains obituaires du diocèse de Troyes. Elle s’achève par le rappel d’un geste significatif et peu connu : le don par Henri de Carinthie à Otton, abbé de Cappenberg, important monastère prémontré de Westphalie, d’un objet liturgique lié à un « monument » de la tradition impériale allemande, l’effigie de bronze doré de Frédéric Barberousse.

Mots-clés : Épiscopat, Saint-Empire, Carinthie, Champagne, Cisterciens, Prémontrés.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC