Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2013 > Juin 2013

Séance du 21 juin 2013


Note d’information de M. Pierre Tallet, maître de conférences à l’Université de Paris-Sorbonne, sous le patronage de M. Nicolas GRIMAL : « Les Papyrus de la mer Rouge (Ouadi el-Jarf, golfe de Suez) ».

La mission archéologique du Ouadi el-Jarf, qui étudie une installation portuaire du début de l’Ancien Empire sur la côte occidentale du golfe de Suez, a mis au jour cette année un important lot de papyrus - tous fragmentaires - qui peuvent être datés de la fin du règne de Chéops. Ces papyrus, qui sont les plus anciens retrouvés à ce jour, sont pour une grande partie d’entre eux des comptabilités enregistrant la livraison de différentes denrées alimentaires. On relève également dans cet ensemble plusieurs fragments d’un journal de bord enregistrant jour après jour l’activité d’une équipe d’ouvriers. Mais paradoxalement, ce dernier document n’est pas directement en relation avec le fonctionnement du site portuaire : il consigne le travail d’une équipe intervenant sur le chantier de la pyramide de Chéops, alors vraisemblablement en construction.



Communication de M. Christian de Merindol, conservateur honoraire des Musées nationaux, sous le patronage de M. Roland RECHT : « Le programme de la Sainte-Chapelle (1241-1248) ».

Depuis les travaux fondamentaux du Corpus Vitrearum et ceux de Jean-Michel Leniaud et de Françoise Perrot, l’approche de la Sainte-Chapelle est sensiblement renouvelée par de nombreuses études, notamment, sur le plan davantage archéologique, deux expositions, le Trésor de la Sainte-Chapelle et Paris ville rayonnante, et, sur le plan davantage historique, religieux et symbolique, les travaux, le plus souvent récents, de Claudine Billot sur les saintes chapelles, de Roland Recht, en particulier Le croire et le voir, de Michel Pastoureau, notamment sur le plan symbolique, d’Hervé Pinoteau sur saint Louis, d’André Vauchez, en particulier sur saint François d’Assise, de Jacques Le Goff, notamment plusieurs ouvrages et articles sur saint Louis et tout récemment sur la Légende dorée de Jacques de Voragine, enfin, en dernier lieu, le précieux ouvrage, paru également récemment, avec une préface d’André Vauchez, de Chiara Mercuri sur la couronne d’épines, qui permet une meilleure connaissance du texte de l’office dit de Sens. Plusieurs dictionnaires les ont complétés, ils facilitent la compréhension des textes, notamment bibliques, et complètent ceux, fondamentaux, d’Henri de Lubac sur l’exégèse médiévale, Les quatre sens de l’Écriture. Notre intention première est de cerner la cohérence du programme qui a été sans aucun doute facilitée par le temps record mis à la construction de la chapelle, la fondation du collège de chanoines et la mise au point des ressources en particulier en faveur des vitraux : 1241-1248. La consécration eut lieu le 26 avril 1248, deux mois avant le départ pour la croisade. Pour faciliter la lecture, deux thèmes majeurs peuvent être retenus en priorité, l’un est la Passion du Christ et l’acquisition des reliques, l’autre la place de la dynastie capétienne dans le cours des temps, sachant que les deux thèmes sont étroitement associés. Ils sont déjà tous deux bien perçus par tous les historiens, notre propos est essentiellement de repérer des signes restés méconnus ou négligés afin d’enrichir et de préciser nos connaissances.

Mots-clés : Sainte-Chapelle, vitraux, dynastie, symbolique, héraldique.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC