Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2013 > Juin 2013

Séance du 14 juin 2013


Note d’information de M. Biagio Virgilio, professeur à l’Université de Pise, sous le patronage de MM. Denis KNOEPFLER et Jacques JOUANNA : « À propos de la nouvelle lettre séleucide provenant de Limyra en Lycie ».

La nouvelle lettre séleucide provenant de la cité de Limyra en Lycie a été éditée et commentée par M. Wörrle (Chiron 2011) avec la sagacité et la prudence épigraphique qui lui sont reconnues à juste titre. L’éditeur a attribué à un commandant militaire la lettre adressée à la cité, a rapporté à l’expédition antiptolémaïque d’Antiochos III de 197-196 en Asie Mineure les circonstances qui sont à l’origine du document et a fixé l’été 197 comme t.p.q. pour la datation de la lettre. Le contexte historique défini par M. Wörrle est tout à fait convaincant. Les concessions accordées par l’auteur de la lettre s’inscrivent dans un contexte d’occupation militaire et de soumission de la ville à l’armée séleucide et ont pour but de protéger la population civile et les propriétés privées contre les abus des soldats. Dans son édition, par prudence, M. Wörrle a préféré laisser à l’état lacunaire la partie gauche de la lettre (sauf pour la l. 14, qu’il a entièrement rétablie de manière incontestable). Je pense que des restitutions sont envisageables pour certaines parties de la lettre – c’est-à-dire les déclarations préliminaires des ll. 1-6 ainsi que les formules finales de politesse des ll. 19-23 – qui sont rédigées, en principe, d’après des formules standardisées en usage dans les chancelleries hellénistiques et dans la diplomatie. En ce qui concerne les ll. 6-19, relatives aux concessions accordées par l’autorité séleucide – qui sont exclusives de la lettre et du statut de Limyra –, les restitutions que je propose alternent avec les conjectures.

Mots clés : Lettres officielles hellénistiques - Antiochos III - Lycie - Occupation militaire - Abus de l’armée.



Communication de M. Daniel Lévine, correspondant français de l’Académie : « Les sanctuaires préhispaniques : une géographie du sacré ».



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC