Accueil du site > Séances et Manifestations > Coupoles > Coupoles 2021 > Séance de rentrée solennelle de l’Académie
Séance de rentrée solennelle de l’Académie

Le vendredi 26 novembre, à 15 h, aura lieu sous la Coupole du Palais de l’Institut, la Séance de rentrée solennelle de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Sous le titre « L’érudition, la pensée et le plaisir », l’Académie propose cette année une défense et illustration de son trait le plus marquant : l’érudition historique et philologique. L’érudition n’est pas toujours prise en bonne part. On l’oppose parfois à la pensée. On se figure l’érudit sous les traits d’un vieillard ennuyeux qui a consumé sa vie en travaux inutiles et menace son prochain de les lui infliger.

Mais ces images convenues sont trompeuses. Pas d’érudition sans pensée de l’érudition ni de pensée de l’érudition sans pensée de l’objet de l’érudition. Quant au plaisir, il est d’éclairer ce que l’éloignement obscurcit : une civilisation, son écriture, sa langue, ses vestiges, ses arts, sa poésie, ses croyances, ses usages, ses lois, son histoire, l’idée qu’elle se fait d’elle-même, des autres et du monde. C’est une joie d’être capable d’entrer dans les raisons de ce qui paraît d’abord incompréhensible, déconcertant, voire rebutant. Là est la vraie reconnaissance de la diversité.

Cette séance, présidée par M. Yves-Marie BERCÉ, Président de l’Académie, sera retransmise simultanément en streaming sur la page d’accueil de ce site internet et sur la chaîne Dailymotion de l’Académie.

Articles de cette rubrique










Pour consulter le palmarès et visionner le diaporama des lauréats, cliquez sur les fichiers ci-dessous : Palmarès AIBL 2020-2021 Diaporama Prix 2020-2021




Résumé : Confucius, qui vivait au tournant du Ve siècle avant notre ère, demeure la figure fondatrice de l’érudition en Chine. Selon la tradition, il aurait compilé les premiers trésors de la littérature de ce pays, les Cinq Classiques. En fait, son apport, une philosophie de la vie, réside dans le (...)




Résumé : Dans son traité, Les Paradoxes des Stoïciens, Cicéron critique le penchant immodéré de ses contemporains pour les collections d’œuvres d’art grecques, tout en reconnaissant le plaisir qu’elles procurent « aux yeux qui ont appris à voir » : nos quoque eruditos oculos habemus. Cette éducation du (...)




Résumé : Il n’est pas trop difficile de démontrer que Thomas d’Aquin (v. 1225-1274) fut un immense érudit, et un penseur d’une envergure exceptionnelle. La conviction que le plaisir aussi surgit de l’expérience intellectuelle, selon les analyses qu’en avait faites jadis Aristote, est moins souvent (...)




imprimer

ACTUALITES

Séances
Le vendredi 10 décembre
– Communication de MM. Bernard Flusin et Denis Feissel, correspondant de l’AIBL, : « Le Livre des cérémonies de Constantin Porphyrogénète : continuité d’une tradition ».

Pour en savoir plus >>

Le vendredi 17 décembre
– Note d’information de M. Jean-Yves EMPEREUR, membre de l’AIBL : « Inscriptions pour l’érection d’une statue au pied du Phare d’Alexandrie sous Constantin et Licinius ».
– Communication de M. Paolo Gallo : « Entre Égypte et Grèce : l’îlot de Nelson, dans la baie d’Aboukir ».

Pour en savoir plus >>

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC