Accueil du site > Séances et Manifestations > Colloques et journées d’études > Colloques et journées d’études 2019

Les petites phrases. Puissance de la brièveté dans les littératures d’Orient et d’Occident

XXXe Colloque de la Villa Kérylos, organisé avec la collaboration du Centre des Monuments nationaux et le soutien de la fondation Khôra (Institut de France).

Vendredi 11 et samedi 12 octobre 2019 à Beaulieu-sur-Mer.

Sous le haut patronage de Mme Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et de M. Franck Riester, ministre de la Culture et de la Communication, sous la présidence d’honneur de M. Xavier Darcos, Chancelier de l’Institut de France, et de M. Bernard Gonzalez, Préfet des Alpes-Maritimes.

Sous la présidence de M. Michel ZINK, de l’Académie Française, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Président de la Fondation Théodore Reinach, et M. Jean-Noël ROBERT, Président de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Organisé avec la collaboration du Centre des Monuments Nationaux (CMN) et le soutien de la Fondation Khôra de l’Institut de France, ce colloque fournira occasion d’examiner non un genre littéraire, mais un mode d’expression qui explose dans la littérature occidentale en une grande variété de formes en poésie et en prose : épigramme, maxime ou sentence, aphorisme ou apophtegme, voire proverbe, dit, emblème, devise, pensée, mot, fusée… Par-delà ces genres, c’est donc la brièveté qui sera au centre des communications de cette rencontre, mais si le point de départ en est la tradition européenne, une préoccupation majeure de cette rencontre sera de prolonger notre regard vers les littératures de l’Asie, riches d’une histoire où l’expression brève, en poésie comme en prose, a produit des œuvres majeures, voire fondatrices.

Si tout le monde connaît le haiku japonais, dont la vogue ne remonte qu’au XVIIe siècle, on ne peut ignorer que la poésie classique de ce pays repose sur les waka ou poèmes de trente-et-une syllabes, de même que les poèmes chinois les plus répandus sont des quatrains de vingt ou vingt-huit caractères. Le quatrain persan s’est diffusé dans toute l’Asie musulmane, tandis que les poèmes brefs sanscrits ont influencé en profondeur la poésie tibétaine. En prose aussi, les deux piliers de la pensée chinoise et extrême-orientale, les Entretiens de Confucius et le Livre de la Voie et de la Vertu de Lao-tseu rivalisent de concision.

Quatorze spécialistes présenteront chacun de son point de vue une réflexion sur ces actes de langage fulgurants dont l’efficacité durable réside dans leur brièveté même.

 Communiqué

Les vendredi 11 et samedi 12 octobre, s’est déroulé, en présence d’un public nombreux, sous la prési- dence de MM. Michel ZINK, Secrétaire perpétuel de l’Académie, Président de la Fondation Théodore Reinach, Jean-Noël ROBERT, Président de l’Académie, et Pierre LAURENS, membre de l’AIBL, le XXXe colloque de Kérylos qui portait sur le thème : « Les petites phrases. Puissance de la brièveté dans les littératures d’Orient et d’Occident ». Le chancelier de l’Institut de France, M. Xavier DARCOS, S. Exc. M. Laurent Stefanini, ambassadeur de France à Monaco, correspondant de l’Académie des Sciences morales et politiques, et M. Roger Roux, maire de Beaulieu-sur-Mer, ont notamment honoré de leur présence (voir cliché infra) ce colloque qui a bénéficié de l’inlassable générosité de Mme Chantal de Galbert (fondation Khôra de l’Institut) et de la collaboration du Centre des Monuments Nationaux assurée par l’administrateur de la Villa, M. Antide Vian, et son équipe. L’AIBL tient à remercier le préfet des Alpes- Maritimes, M. Bernard Gonzalez, pour l’accueil qu’il a accordé aux participants de ce colloque en organisant dans le palais des rois sardes un dîner en leur honneur le jeudi 10 octobre.

 Programme

 Vendredi 11 octobre

  • Allocution d’accueil, par M. Michel ZINK, de l’Académie Française, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, président de la Fondation Théodore Reinach (Institut de France).
  • L’éthique de la brièveté en Grèce ancienne : défis rhétoriques et philosophiques, par M. Laurent PERNOT, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (Institut de France).
  • Maximes, apophtegmes et formes brèves dans la philosophie grecque, par M. Philippe Hoffmann, correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (Institut de France).
  • Rêves et apparitions dans les épigrammes de Posidippe de Pella, par Mme Évelyne Brunet-Prioux, chargée de recherche au CRNS.
  • Symphonius : énigme, brièveté et sel, par M. Étienne Wolff, professeur à l’Université Paris Nanterre.
  • Brièveté de la danse et de l’amour. Refrains et formes fixes du lyrisme médiéval, par M. Michel ZINK, de l’Académie française, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptinos et Belles-Lettres (Institut de France).
  • Battista et Léonard, ouvriers de la forme brève, par M. Pierre LAURENS, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (Institut de France).
  • Quo breviora, eo venustiora : le travail du « mot » dans la devise humaniste, par Mme Florence Vuilleumier-Laurens, professeur à l’Université de Brest et à l’Université européenne de Bretagne.

 Samedi 12 octobre

  • Angelus Silesius. Épigrammes théologiques et sources latines, par M. Alain de Libera, correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (Institut de France).
  • Les fragments poétiques sapientiaux persans au XIVe siècle, par Mme Ève Feuillebois-Pierunek, maître de conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.
  • Lao-Tseu : la forme aphoristique, la rhétorique de l’autorité et la naissance de la tradition exégétique, par M. Romain Graziani, professeur à l’École normale supérieure de Lyon.
  • Les quatrains gnomiques (legs bshad) tibétains et leurs modèles indiens, par Mme Françoise Robin, professeur à l’INALCO.
  • Du bref au plus bref : assauts sino-japonais de brièveté, par M. Jean-Noël ROBERT, Président de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (Institut de France).
  • Brièvetés de la poésie moderne, par M. Michel Jarrety, professeur à l’Université de la Sorbonne.
  • Pièces poétiques et sentences mêlées. Formes brèves de la mondanité chez Salomon Reinach, par M. Hervé Duchêne, professeur à l’Université de Bourgogne.
  • Bilan et conclusions


Télécharger le programme du colloque et s’inscrire (dans la limite des places disponibles)

Communiqué de presse




imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC