Accueil du site > Séances et Manifestations > Colloques et journées d’études > Colloques et journées d’études 2019

25 ans de contributions cambodgienne, française et internationale à la conservation et au développement d’Angkor, patrimoine culturel de l’humanité (UNESCO)

Séance organisée,
sous le haut patronage de Sa Majesté NORODOM Sihamoni,
Roi du Cambodge,
associé étranger de l’AIBL,
dans le cadre de la célébration de cet anniversaire.

Sur invitation uniquement

Présentation

À la suite de l’inscription d’Angkor, le 14 décembre 1992, sur la liste du patrimoine de l’humanité (UNESCO), un Comité International de Coordination pour la Conservation et le Développement du site (40 000 ha) fut établi à Phnom Penh, capitale du Cambodge, en décembre 1993. A l’initiative de la France et du Japon, en accord avec l’UNESCO et pour répondre à l’appel pour Angkor lancé par le regretté Norodom Sihanouk, alors Roi du pays, ce comité (CIC – Angkor) assure, depuis un quart de siècle, le suivi des travaux de recherche, conservation et mise en valeur des monuments. Ces travaux sont menés par des archéologues et des architectes cambodgiens et par des équipes scientifiques et techniques provenant de 17 pays.

Pour célébrer les 25 années d’activité du CIC (y compris l’apport massif de la France, depuis longtemps si attachée au Cambodge), l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres a programmé, pour le 24 mai 2019, une séance solennelle, placée sous le haut patronage de S. M. le Roi du Cambodge, NORODOM Sihamoni, associé étranger de l’Académie.

Programme

– Allocution de bienvenue du Secrétaire perpétuel Michel ZINK.

– Allocution de S. M. NORODOM Sihamoni.

– Note d’information de M. Hang Peou, directeur général de l’Autorité nationale APSARA, sous le patronage de M. Azedine BESCHAOUCH : « La découverte d’une barque d’époque angkorienne dans l’ancien lit de la rivière Siem Reap, au nord du site d’Angkor ».

– Communication de M. Azedine BESCHAOUCH, associé étranger de l’Académie, et de Mme Chau Sun Kérya, conseillère au ministère cambodgien de la Culture et des Beaux-Arts : « 25 ans de travaux à Angkor, sous l’égide du Comité international de Coordination (CIC) ».

Compte rendu de la séance

Le secrétaire perpétuel Michel ZINK et S. M. NORODOM Sihamoni. Photo J. Agnel.

Le vendredi 24 mai 2019, s’est déroulée à l’Académie une séance thématique venue célébrer, sous le haut patronage de Sa Majesté NORODOM Sihamoni, « 25 ans de contributions cambodgienne, française et internationale à la conservation et au développement d’Angkor, patrimoine culturel de l’humanité (UNESCO) ». C’était la quatrième fois que le Roi NORODOM Sihamoni, associé étranger de l’Académie, participait aux travaux de Sa Compagnie depuis Son installation sous la Coupole le 12 mars 2010.

Le secrétaire perpétuel Michel ZINK, le Président Jean-Noël ROBERT et Nicolas GRIMAL, Vice-Président de l’Académie. Photo J. Agnel.

Dans son allocution d’accueil, le Secrétaire perpétuel Michel ZINK a salué tout particulièrement le dévouement exemplaire manifesté par son confrère Azedine BESCHAOUCH qui assume la charge de Secrétaire permanent du Comité International de Coordination pour la Conservation et le Développement d’Angkor (CIC) coprésidé par la France et le Japon, et ce dès sa création. Il a également souligné l’ampleur de la dette des Cambodgiens et des Français, et plus largement de la communauté internationale, à l’égard de l’École française d’Extrême-Orient (EFEO) dont les travaux à Angkor sont soutenus par l’Académie depuis les origines. « L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, a-t-il rappelé, compte parmi ses missions le patronage de l’EFEO. Elle doit la guider, si besoin est, et la protéger, si besoin est. Sa Majesté, membre de l’Académie, assume avec une attention dont nous lui sommes tous reconnaissants sa part éminente dans cette responsabilité. »

S. M. NORODOM Sihamoni entouré par Mme H. CARRÈRE D’ENCAUSSE et de S. Exc. S. C. V. Kong Som Ol. Au second plan, au centre, Mme M. Rössler. Photo J. Agnel.

Accompagnée d’une délégation groupant notamment autour de S. Exc. Samdech Chaufea Veang Kong Som Ol, Vice-Premier Ministre, Ministre du Palais royal, et S. Exc. Mme Khek Caimealy Sysoda, haut conseiller privé du Roi et ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cambodge en République populaire de Chine, Sa Majesté NORODOM Sihamoni a prononcé une allocution au cours de laquelle Elle a remercié l’AIBL pour son engagement sans faille en faveur de la « défense et illustration » d’Angkor. Elle a mis en lumière l’importance du rôle exercé par le CIC, modèle de coopération internationale réussie associant 17 pays, dont les exposés présentés à la suite de son intervention sont venus fournir un aperçu de ses principales réalisations, accomplies en un quart de siècle seulement. Enfin, Elle s’est particulièrement réjouie de constater que grâce à l’action du CIC Angkor soit désormais non seulement « un beau musée de plein air pour le patrimoine monumental et iconographique khmer » mais aussi « un laboratoire pluridisciplinaire où se développe sans cesse une saine émulation, propice aux découvertes et à l’innovation en matière de conservation et de développement ».

Les orateurs des exposés présentés en séance : M. Hang Peou, S. Exc. Mme Chau Sun Kerya, secrétaire d’État, conseiller au ministère de la Culture et des Beaux-Arts du Cambodge, et M. Azedine BESCHAOUCH. Photo J. Agnel.

Ont notamment assisté à cette séance de l’Académie présidée par M. Jean-Noël ROBERT, Président de l’AIBL : Mme Hélène CARRÈRE d’ENCAUSSE, Secrétaire perpétuel de l’Académie française, M. Guillaume Narjollet, conseiller de coopération et d’action culturelle, représentant l’ambassadeur de France au Cambodge, Mme Mechtild Rössler, directrice du Centre du Patrimoine mondial de l’UNESCO, représentant la directrice général de l’UNESCO, M. Christophe Gigaudaut, directeur-adjoint de la culture, de l’enseignement, de la recherche et du réseau au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Bruno Favel, chef du département des affaires européennes et internationales du ministère de la Culture, et M. Christophe Marquet, directeur de l’EFEO.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC