Accueil du site > Publications > Collections > Recueil des historiens de la France. Documents (...)

Tome V. Comptes généraux de l’État bourguignon entre 1416 et 1420 - Volume 1

Compte de la recette générale de toutes les finances : 1er janvier 1419-10 septembre 1419 / 3 octobre 1419-2 octobre 1420.


Publiés par M. Michel MOLLAT avec le concours de M. Robert FAVREAU, sous la direction de M. Robert FAWTIER.




Pagination : LXII-508 p.
Année de parution : 1965
Prix : 73 €.
[Commander en ligne]

Introduction (extrait)
Une chance exceptionnelle a préservé, en leur presque intégralité, les archives financières du plus puissant des apanages, capétien puis valois, la Bourgogne. Les comptes du duché constituent, à eux seuls, une remarquable série. Cependant l’ampleur de la documentation croît naturellement avec le développement de l’État bourguignon et le perfectionnement de ses institutions, c’est-à-dire à partir du moment où le premier duc Valois de Bourgogne doubla son territoire par son accession à la couronne de Flandre et Artois en 1384. Dès lors, les méthodes administratives monarchiques déjà implantées en Bourgogne s’introduisirent dans les fiefs du Nord, en même temps que se précisait, en 1386, l’existence de deux organisations financières distinctes pour les « pays de par deçà » et les « pays de par delà ».

Un personnel nombreux de receveurs particuliers encaissait les revenus ordinaires du domaine du prince dans les châtellenies, prévôtés, bailliages et circonscriptions variées de ses territoires ; les mêmes officiers ou d’autres affectés à ce soin percevaient les recettes extraordinaires. Une grande partie de ces divers revenus était utilisée sur place, selon l’usage, pour assumer les dépenses de l’administration locale ou le payement des mandats ordonnancés au nom du duc. Les revenants-bons seuls étaient transmis aux échelons supérieurs des recettes générales de Bourgogne et de Flandre ou à la recette générale de toutes les finances qui couronnait la hiérarchie des institutions financières. Tous, receveurs généraux et particuliers, tenaient et présentaient au contrôle des gens des Comptes les comptes détailles de leur gestion, accompagnés des quittances justificatives ; la masse, assez bien conservée, de ces documents constitue un ensemble homogène, à peu près continu, depuis la fin du XIVe siècle. Le tout est réparti principalement entre trois dépôts : les Archives départementales de la Côte-d’Or, celles du Nord, les Archives générales du royaume de Belgique ; la majeure partie, en ce qui concerne la recette générale de toutes les finances, se trouve à Lille.

La continuité de la documentation est particulièrement remarquable. La série des comptes généraux communs à l’ensemble des deux groupes de territoires, flamands et bourguignons, connaît peu de lacunes : à peine plus de 2 ans - exactement 25 mois et demi - pour le règne de Philippe le Hardi ; 8 ans pour celui de Jean sans Peur ; 4 comptes seulement font défaut pour les 48 ans de principat de Philippe le Bon ; et la série est sans faille pour le temps de Charles le Téméraire. En définitive, la collection des comptes (recette et dépense) de la recette générale de toutes les finances ne connaît que 14 lacunes annuelles pour une durée de 94 ans ; la continuité est presque absolue pour 58 ans (1419-1477) ; ainsi le mouvement des fonds y est saisissable dans une proportion de 90%.
(…)
La présente publication ne comprend que des comptes généraux, c’est-à-dire : les comptes de la « Recette générale de toutes les finances » ducales du 1er janvier 1419 (n. st.) au 3 octobre 1420, ceux de la « Recette générale des duché et comté de Bourgogne » du 1er janvier 1418 (n. st.) au 31 décembre 1420, enfin ceux de la « Recette générale des comtés de Flandre et d’Artois » du 26 novembre 1416 au 6 février 1420 (n. st.). (…)

Table des matières

Introduction
  • Liste des receveurs généraux de toutes les finances et de leurs comptes subsistant de 1387 à 1477
  • Liste des receveurs généraux des duché et comté de Bourgogne et de leurs comptes subsistant de 1386 à 1477
  • Liste des receveurs généraux des comtés de Flandre et d’Artois et de leurs comptes subsistant de 1386 à 1477

PREMIÈRE PARTIE

  • I. Compte de la recette générale de toutes les finances (1er janvier-30 juin 1419).
  • II. Compte de la recette générale de toutes les finances (1er juillet-10 septembre 1419)
  • III. Compte de la recette générale de toutes les finances (3 octobre 1419-2 octobre 1420)

Pour se procurer cet ouvrage :
Librairie De Boccard, 4 rue de Lanneau 75005 Paris
Tél. 01 43 26 00 37 ; Fax : 01 43 54 85 83
Achat en ligne sur le site De Boccard >>>
Courriel : info@deboccard.com


imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC