Accueil du site > Publications > Collections > Recueil des historiens de la France. Obituaires

Recueil des Historiens de la France, vol. 26

Trois obituaires bordelais. L’abbaye Sainte-croix. Les clarisses de Bordeaux. Saint-Martin de Saint-Macaire

publiés sous la direction de J. VERGER, membre de l’AIBL, par Ézechiel Jean-Courret, Françoise Lainé et Jean-Loup Lemaitre, avec la collaboration de Sylvie Faravel et Morgane Uberti et le concours de l’université Bordeaux-Montaigne, Institut Ausonius

Pagination : XIV-480 pages, 28 pl
Date de parution : 2021 / Prix : 50 €


Présentation

L’ancien diocèse de Bordeaux est déjà bien représenté dans la série Obituaires in-8o du Recueil des historiens de la France puisqu’y ont été publiés depuis 2009 les documents nécrologiques de l’abbaye de La Sauve-Majeure, de la cathédrale Saint-André de Bordeaux et du chapitre de Saint-Émilion. Le présent volume vient compléter cet ensemble en offrant en particulier aux chercheurs le nécrologe et l’obituaire de l’abbaye Sainte-Croix de Bordeaux. Ce monastère, dont ne subsiste plus aujourd’hui que l’église abbatiale a été au Moyen Âge, avec la cathédrale Saint-André et le chapitre Saint-Seurin, un des principaux établissements ecclésiastiques de la ville Elle occupait dès le XIe siècle une place de première importance dans la vie religieuse de la ville et du diocèse, place qu’elle occupera jusqu’à la fin du Moyen Âge et au-delà.

Les Clarisses de Bordeaux, communauté féminine établie au XIIIe siècle à proximité de Sainte-Croix, ont laissé un petit rouleau de parchemin datant de la première moitié du XIVe siècle, sorte d’aide-mémoire financier où sont notées un certain nombre de dettes et de créances du couvent, ainsi que des rentes – près d’une cinquantaine – généralement instituées pour célébrer des anniversaires. Ces fondations sont d’autant plus intéressantes pour notre propos que les religieuses ou les pieuses donatrices (car il s’agit le plus souvent de femmes) dont elles émanent, appartenaient souvent au même milieu social et à la même aire géographique que les moines et les donateurs identifiés à Sainte-Croix.

Saint-Macaire était un des principaux prieurés de Sainte-Croix et la paroisse qui lui était associée a laissé un petit registre, qui est à la fois un censier énumérant les cens et autres droits dus par les tenanciers et locataires et un obituaire où sont enregistrés les obits fondés dans la paroisse Saint-Martin.

On trouvera en d’annexe l’édition d’environ trente-cinq anniversaires célébrés à la fin du Moyen Âge dans la grande collégiale Saint-Seurin, pendant ou rivale, au nord de Bordeaux, de Sainte-Croix, conservés par une copie prise par André Duchesne au XVIIe siècle et une liste des anniversaires copiée dans le cartulaire de la collégiale.

Avec ce volume, les historiens disposent donc désormais de l’ensemble des documents nécrologiques médiévaux du diocèse de Bordeaux.

Table des matières
  • Préface de Jacques Verger
  • Sources et bibliographie

Sources manuscrites, 1. – Sources imprimées, 4. – Bibliographie, 7.

  • I. LE NÉCROLOGE ET L’OBITUAIRE DE L’ABBAYE SAINTE-CROIX DE BORDEAUX

Sainte-Croix de Bordeaux rythmes, acteurs et processus d’intégration de l’abbaye à la ville

  • 1. Les phases d’urbanisation en direction de Sainte-Croix (XIe-milieu XIIIe siècle)
  • 2. Territorialisation d’un nouveau pouvoir au sud de la ville (XIe-XIIe siècles)

2.1. La sauveté de Sainte-Croix, 27. – 2.2. Le contrôle de la paroisse Saint-Michel, 29. – 2.3. La paroisse Sainte-Croix : enjeux ecclésiastiques et seigneuriaux, 30. – 2.4. Entre compétition et inspiration : chantiers romans et culte des reliques

  • 3. Stratégies d’urbanisation de Sainte-Croix en direction de la ville (c. 1200-1304)
  • 4. Dynamiques foncières, paysagères et territoriales des quartiers Saint-Michel et Sainte-Croix aux XIVe-XVe siècles

L’abbaye Sainte-Croix

  • 1. Les origines de Sainte-Croix

1.1. Topographie et occupation du site avant la fondation de l’abbaye, 59. – 1.1.1. Au bord de la palu et en marge de la cité, 59. – 1.1.2. Une nécropole dense du haut Moyen Âge, 63. – 1.2. Les débuts de Sainte-Croix : un passé recomposé, 66. – 1.2.1. De l’abbé Elis à l’abbé Gombaud c. 980-1040, 66. – L’abbé Elis et le comte Guillaume, 66. – L’abbé Gombaud et le duc Guillaume, 69. – L’abbé Gombaud vers 1020-1040 ?, 71. – 1.2.2. VI id. Augusti,Mummoli abbatis : l’invention d’un saint, 74. – L’épitaphe et le tombeau de Mommolin : l’ancrage mémoriel de l’abbaye, 75. – D’un Mommolin l’autre : échos et manipulations entre Saint-Benoît de Fleury et Sainte-Croix de Bordeaux, 83. – 1.3. Réconcilier textes et archéologie

  • 2. Une puissante abbaye de moines noirs à la tête d’une congrégation locale

2.1. La communauté monastique : abbaye et prieurés, 91. – 2.1.1. Une « grande » abbaye à l’échelle de Bordeaux, 91. – Effectifs, 92. – Les obédienciers aux XIIe-XIIIe siècles, 92. – 2.1.2. Du multi-abbatiat à la soumission des prieurés, 93. – Soulac, 94. – Saint-Macaire, 96. – 1096 : Saint-Macaire remis par Guillaume IX à Sainte-Croix, 96. – 2.1.3. Une congrégation locale de prieurés, 101. – 2.2. Une réussite visible, 104. – 2.2.1. Une abbaye riche, 104. – 2.2.2. Une vaste abbaye à la charnière des mondes régulier et séculier, 106. – 2.3. Une puissance dans la cité et le diocèse

  • 3. Transformations de la communauté monastique c. 1250-1430

3.1. L’apport des statuts et du second obituaire, 118. – 3.1.1. Chronologie de la rédaction des statuts, 118. – 3.1.2. Communauté au miroir des statuts et de l’obituaire, 120. – 3.1.3. Un « abbé-cellérier » : les statuts et l’obituaire, 123. – 3.2. La mense abbatiale et la part des obédienciers, 124. – 3.2.1. Les taxations pontificales du XIVe siècle, 124. – 3.2.2. Origines et aspects de cette situation, 125. – 3.3. « Fléchissement de la vie bénédictine », 128. – 3.3.1. Titularisation, 128. – 3.3.2. Des moines prébendiers disposant d’un pécule, 129. – 3.3.3. Chacun chez soi, 130.

  • Chronologie

A. Liste des abbés, c. 1150-1435

B. Liste des prieurs de Sainte-Croix (c. 1200-c. 1450)

C. Liste des obédienciers de Sainte-Croix (1200-1300)

D. Saint-Macaire (dioc. de Bordeaux)

E. Prieurs et obédienciers du prieuré de Soulac (dioc. de Bordeaux)

F. Petits prieurés (1200-1300)

  • Les manuscrits
  • 1. BnF, ms. fr. 11 637

1.1. Un cahier acéphale compilé vers 1300

1.2. Association avec un censier de l’abbaye c. 1304-1308

1.3. Un livret presque d’une seule main

  • 2. Obituaire (1392-1412) composé sous l’abbatiat d’Amanieu de Lamothe avec des ajouts (1432-1480). Archives départementales de la Gironde, H 641

2.1. Un bel obituaire ravaudé puis dépecé

2.2. Les différentes mains

2.2.1. La main principale : A, une gothique textualis quadrata, 181. – 2.2.2. Ajouts et corrections en gothique, 182. – B : corrections des oublis de A, souvent proches d’une textualis, 182. – BC : Ajouts plus nettement en cursive, 185. – C : Annotations en cursive gothique, 185. – 2.2.3. Articles ajoutés en cursive après ceux copiés par A après 1432-1433, 187. – 2.2.4. Annotations « ne varietur », 189. – 2.2.5. Annotations marginales de mains modernes, 190. – Conclusion, 191.

  • Le nécrologe et l’obituaire : bilan et comparaison de deux documents

3.1. Les épaves d’une série riche et complexe

3.2. Un nécrologe, un obituaire, deux systèmes

3.2.1. Dons et legs pro anima au XIIIe siècle – 3.2.2. Chapellenies et dignités dans le second obituaire

3.3. Un luxe de détails dans l’obituaire c. 1400

3.3.1. Les anniversaris acondicionatz – 3.3.2. Chacun selon son rang et ses moyens

3.4. Du nécrologe d’un bourg et d’une familia à l’obituaire d’une élite ecclésiastique et laïque

3.4.1. Le nécrologe, 203. – 3.4.2. Un obituaire hypothétique : celui du pitancier, 205. – 3.4.3. La part de la « concurrence »

  • 4. Copies modernes

Les obituaires et la mémoire de l’abbaye

  • Édition
  • Le calendrier nécrologe

Januarius, 213. – Februarius, 213. – Martius, 216. – Aprilis, 220. – Maius, 224. – Junius, 227. – Julius, 230. – Augustus, 232. – September, 235. – October, 238. – November, 241. – December, 244.

  • L’obituaire de Sainte-Croix

Asso son los universaris que mossen l’abat deu monastey Sancta Crotz de Bordeu diu far per las armas de los qui los instituiren dedins lodit monastey de Sancta Crotz de Bordeu, en la maneyra que s’enseguen, so es assaber, cascun an, 247. Asso son los universaris que lo priu de la claustra deudyt mostey Sancta Crotz diu far, per las armas qui los instituiren, dedins lodyt mostey en la maneyra que s’ensec, so es assaber cascun an, 254. Asso son los universaris que lo segrestan deudyt monestey Sancta Crotz diu far per las armas qui los instituiren dedins lody‹t› monestey, so es assaber cascun an, 262. Asso son los universaris que l’enfermey deudyt monestey Sancta Crotz diu far per las armas qui los instituiren dedins lodyt monestey Sancta Crotz de Bordeu, en la maneyra que s’ensec, so es assaber cascun an, 265. Asso son los universaris que lo chantre deudyt monestey Sancta Crotz diu far per las armas qui los instituiren dedins lodyt mostey, en la maneyra que s’ensec, so es assaber cascun an, 268. Asso son los universaris que lo peysoney deudyt mostey Sancta Crotz diu far per las armas qui los instituiren dedins lodyt mostey, so est assaber cascun an, 271. Asso son los universaris que lo pitansey deudyt monestey Sancta Crotz diu far per las armas qui los instituiren dedins lodyt monestey, so est assaber cascun an, 272. Asso son los universaris que lo reffecturey deudyt monestey Sancta Crotz deu far per las armas qui los instituiren dedins lodyt monestey, so es assaber cascun an, 288. Asso son los universaris que lo sotz priu deudyt mostey Sancta Crotz diu far per las armas qui los instituiren dedins lodyt mostey, so es assaber cascun an, 293. Asso son los universaris que lo sotz segrestan e lo sotz peysoney e l’aumoney e lo caperan de mossen Ramon deu Trauc, prestre, deven far dedins lodyt monestey Sancta Crotz, per las armas qui los instituiren, so es assaber cascun an, 302. Asso son los anniversaris que lo cambarey deudeyt mostey diu far per las armas d’aquetz qui los instituiren dedintz lodeyt monestey, so es assaber, cascun an | et foren instituitz per lo religios home mossen Bernard Fau , cambarey deudeyt monestey, lo jorn que asso fo escriut, 308. En seguen se los anniversaris que deu far l’aumoney de Sancta Crotz, losquaus ordenet lo reverent paire en Diu mossen Pey Andriu, abat qui fo deu monestey de Sancta Crotz de Bordeu, au temps que bive, per la sua arma e de son linatge, per la maneira que s’ensec.

  • Planches
  • II. LE RÔLE DES ANNIVERSAIRES DES CLARISSES DE BORDEAUX

Le couvent des clarisses de Bordeaux

Le rôle des anniversaires des clarisses de Bordeaux. Description du document arch. dép. de la Gironde, H 2076

Le rôle des clarisses de Bordeaux c. 1300-1310/1320

  • III. L’OBITUAIRE DE LA PAROISSE SAINT-MARTIN DE SAINT-MACAIRE

Saint-Macaire et la paroisse Saint-Martin

La ville

Une occupation tardo-antique, 358. – Du prieuré de Sainte-Croix de Bordeaux au castellum de Saint-Macaire, 359. – L’extension progressive de la ville médiévale (pl. 11-12), 360. – Le prieuré dans la ville, 361.

L’église paroissiale et le prieuré

L’obituaire Paris, BnF, ms. lat. 9 936

Édition

Censier et obituaire de l’église Saint-Martin de Saint-Macaire BnF, ms. lat. 9 936

  • Planches
  • ANNEXE

Les extraits de l’obituaire de la collégiale Saint-Seurin de Bordeaux

  • TABLES

Table des noms de lieu et de personne

Table des principales matières

Table des illustrations

Table des matières



imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC