Accueil du site > Publications > Collections > Recueil des historiens de la France. Obituaires

Recueil des Historiens de la France, vol. 22

Les obituaires du Puy


publié sous la direction de J. VERGER, membre de l’AIBL, par J.-L. Lemaitre, auxiliaire de l’Académie

Pagination : VIII-144 pages, 29 ill. en couleur et en noir et blanc
Date de parution : décembre 2020 / Prix : 30 €




Présentation

Malgré la place tenue par la cité du Puy dans la vie et la pratique religieuses — elle est le point de départ d’une des routes de Compostelle, la Via Podiensis —, ses églises ne sont pas des plus riches en documents nécrologiques. Il ne reste d’un obituaire présumé de la cathédrale que quinze fragments infimes, des défets de reliure, découverts en 1923. L’obituaire de Saint-Pierrela-Tour, mentionné en 1720 par dom Jacques Boyer dans la Gallia christiana, est perdu depuis la fin du XVIIIsiècle. L’obituaire de la collégiale Saint-Georges, un manuscrit du XIIIsiècle de 28 fol., conservé encore en 1903 aux archives de la Haute-Loire, a disparu depuis. Les obituaires des Cordeliers ne sont plus connus qu’à travers les extraits pris en 1677 par dom Claude Estiennot. Reste heureusement l’obituaire de la collégiale Saint-Vosy, conservé lui aussi à l’état d’épaves, de défets de reliure, comme pour la cathédrale, mais beaucoup plus conséquents car il s’agit cette fois de pages entières, qui ont certes parfois souffert, mais qui sont d’un grand intérêt pour l’histoire de cette église et font vivement regretter la mutilation du manuscrit. La publication de ces textes, si lacunaires soient-ils, permet d’éclairer la pratique des traditions mémorielles de ce petit diocèse de la province de Bourges. Les frères prêcheurs s’étaient eux aussi installés très tôt au Puy, en 1221. Leur obituaire, s’ils en ont eu un, est perdu, mais les archives montrent que leur église Saint-Laurent — qui existe toujours — était prisée de la noblesse locale comme lieu de sépulture, en particulier des vicomtes de Polignac, dont les ruines grandioses du château font face à la ville. Peu après 1528, les murs sud et nord du chœur de leur église furent recouverts d’un obituaire mural des Polignac, au sud les vicomtes, au nord les vicomtesses, une pratique rarissime dont on ne connaît pas d’autre exemple en France. À peine signalé confusément dans les descriptions de l’église, cet obituaire mural était resté inédit.

Table des matières

Préface de Jacques Verger

Avant-propos

Bibliographie sommaire et principaux titres cités en abrégé 

I. L’obituaire de la collégiale Saint-Vosy

La collégiale Saint-Vosy

Saint Vosy et les mauristes

Le manuscrit

Édition 

Fac-similé de l’obituaire de Saint-Vosy

II. Le nécrologe et l’obituaire des frères mineurs du Puy

Les frères mineurs du Puy

Le couvent des cordeliers

Estiennot et les extraits des nécrologes

Le manuscrit : BnF, ms. lat. 12 766

Édition

Excerpta ex necrologio FF. Minorum Aniciensium – Ex alio item ejusdem conventus obituario – De sancto Georgio primo Vallavorum antistite et aliis sanctis. Ex necrologio et hagiologio fratrum minorum Podiensium

Annexe : Extrait du testament d’Hugues de Saint-Vidal

III. L’obituaire mural de la famille de Polignac à Saint-Laurent du Puy 

L’obituaire mural de la famille de Polignac

Les dominicains au Puy

L’obituaire mural

Tables

Index alphabétiques des noms de lieu et de personne

Index des principales matières

Table des illustrations

Table des matières 

Pour se procurer cet ouvrage :
Peeters France - 52, Boulevard Saint-Michel, 75006 Paris
Tél. 01 40 51 89 20
Site : https://www.peeters-leuven.be/
Courriel : peeters.publish@free.fr


imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC