Accueil du site > Publications > Collections > Recueil des historiens de la France. Obituaires

Recueil des Historiens de la France, vol. 23

L’obituaire de l’église paroissiale Saint-Sauveur de Dinan


publié sous la direction de J. VERGER, membre de l’AIBL, par L. Guitton, avec la coll. de J.-L. Lemaitre, auxiliaire de l’Académie

Pagination : VIII-490 pages, 19 planches en couleur
Date de parution : 2021 / Prix : 70 €


Présentation

L’obituaire de la paroisse Saint-Sauveur de Dinan en Bretagne, compilé en 1527, est un volumineux codex en parchemin renfermant près de deux cent quatre-vingts fondations de messes perpétuelles. Datant du XVet de la première moitié du XVIsiècles,elles sont pour certaines accompagnées de belles lettres ornées et complétées par des notices et des annotations marginales jusqu’au XVIIIsiècle. Si la notoriété du manuscrit tient à la présence d’une chapellenie fondée par le connétable de France Bertrand du Guesclin, son intérêt est bien plus large. Croisées avec le dépouillement systématique des archives paroissiales, les notices obituaires donnent en effet l’opportunité rare de pouvoir analyser l’économie paroissiale des fondations pieuses, situées au cœur de l’activité des trésoriers de fabrique, de préciser la question des prix et de leur fluctuation, mais aussi d’éclairer des stratégies financières de la part des fondateurs pour profiter au mieux et le plus longtemps possible des vertus propitiatoires des messes. À partir des quelque mille trois cents noms recensés, provenant de la ville et de son plat pays, une histoire sociale des fondateurs se révèle, accordant toute leur place aux clercs, aux femmes et aux inconnus, bien que les élites de Dinan restent dominantes. Ces individus et leurs familles sont mus par des motivations diverses, entre le souci de gagner le salut, de préserver la mémoire familiale et d’affirmer un signe extérieur de notabilité. Toutes ces fondations, entretenues et célébrées jusqu’au-delà du milieu du XIXe siècle, montrent l’importance cruciale des messes pour les morts dans la vie paroissiale et documentent le phénomène sur la longue durée.

Table des matières

Préface de Jacques Verger

Sources et bibliographie

Sources manuscrites – Sources publiées – Bibliographie. principaux titres cités en abrégé – Dinan et sa région – Généralités

Avant-propos

SAINT SAUVEUR DE DINAN

1. Naissance d’une paroisse

2. Du Guesclin et les anonymes : une obsession pour les messes
des défunts

3. Les fondations de messes : une historiographie en renouvellement

L’OBITUAIRE DE SAINT-SAUVEUR : PRÉSENTATION D’UN LIVRE SÉCULAIRE

1. Le manuscrit : histoire et matérialité 

Une histoire entre publicité et mise au secret – Un obituaire qui ne dit pas son nom – Matérialité et organisation

2. Des obits à l’obituaire : une compilation de fondations 

Rechercher et compiler : les sources – Résumer et organiser : le plan des actes – Rédiger et orner 

3. Un obituaire, pour quoi faire ?

Faciliter la tâche des usagers – Favoriser un envol des fondations – Les fondateurs exclus de l’obituaire 

4. Un obituaire du long Moyen Âge (XIVe-XIXe siècle) 

La réformation de 1646 et autres mains – Une renaissance post-révolutionnaire 

5. Par-delà l’obituaire : un manuscrit d’un grand intérêt 

La grande et la petite histoire – Connaître les Dinannais et leur ville à la fin du Moyen Âge – Une source d’histoire du sacré 

L’OBITUAIRE DE SAINT-SAUVEUR : ANALYSE DES FONDATIONS

1. Le mouvement des fondations : temps long et conjonctures 

Chronologie des fondations – Le poids du contexte local – Pestes, guerres et fondations – Agrandissement du sanctuaire et croissance des fondations

2. Le service des morts : entre norme et personnalisation 

La teneur des actes : reproduction de la norme et inventivité – La « personnalité » de la fondation – Le contexte des célébrations : piété et matérialité de la fondation – Publicité, assistance et surveillance

3. La dotation : le prix de l’au-delà 

Des prix souples, des salaires proportionnels – Les logiques financières des fondations

4. Faire durer les fondations : continuité, abandon, réduction 

Des trésoriers au coeur du système – Le devenir incertain des fondations

LES FONDATEURS : PROFILS, MOTIVATIONS ET STRATÉGIES

1. Esquisse sociologique des fondateurs : au-delà des élites ?

a) Approche quantitative et qualitative : méthodes et problèmes – b) Les groupes identifiés : prêtres, nobles et femmes – Une surreprésentation du clergé séculier – La présence discrète de la noblesse – Une égalité de genre – c) Les fondateurs « bourgeois » : un groupe disparate dominant – Le monde des officiers – Les professions « libérales » et artisanales – La bourgeoisie commerçante

2. Motivations et stratégies des fondateurs : intégrer l’individu
dans la communauté

a) Le souci de l’au-delà : sauver des âmes – L’horizon eschatologique du Jugement dernier – Une réitération régulière du flux de suffrages – b) L’intégration dans l’au-delà : préserver la mémoire entre les générations – Assurer la continuité des générations – Les sépultures, lieux de la mémoire familiale – Déracinés et isolés : les fondateurs anonymes – c) S’afficher ici-bas : un signe extérieur de notabilité et de solidarité – Tenir son rang : des notables obligés ? – Fonder : un signe d’intégration et d’ascension sociale ? – Pourvoir à « l’augmentation de l’église et fabrique de Saint-Sauveur », 

3. Hôpitaux, confréries et couvents mendiants : des institutions concurrentes ? 

a) Les hôpitaux : une demande restreinte mais huppée – b) Les confréries : un public nombreux mais ciblé – Une concurrence des confréries de métiers – La confrérie des prêtres, une structure complémentaire pour l’élite bourgeoise – c) Les mendiants : une concurrence limitée. Une clientèle privilégiée – Trois stratégies familiales : exclusivité, alternance, cohabitation – Le prix de la distinction

CONCLUSION

ÉDITION

Chapellenies et fondations

Januarius – Februarius – Martius – Apprilis – Maius – Junius – Julius – Augustus – September – October – November – December « Aultres obbis qui sont en Karesme et depuix Pasques, jucques au dymanche de la Trinité, qui ne sont pas selon l’assiepte du kalandrier »

ANNEXES

PLANCHES HORS-TEXTE

TABLES

Table des noms de lieu

Table des noms de personne

Glossaire

Table des annexes

Table des figures

Table des planches hors-texte

TABLE DES MATIÈRES

Pour se procurer cet ouvrage :

Peeters France - 52, Boulevard Saint-Michel, 75006 Paris
Tél. 01 40 51 89 20
Site : https://www.peeters-leuven.be/
Courriel : peeters.publish@free.fr


imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC