Accueil du site > Publications > Actes de colloque > Colloques, Journées d’étude, Hommages

Jean-Pierre Abel-Rémusat et ses successeurs. Deux cents ans de sinologie française en France et en Chine

P.-É. Will et M. ZINK éd
avec le concours financier du Collège de France.

618 pages dont 62 illustrations 

Septembre 2020

70 €

Commander en ligne

Présentation

On trouvera dans ce fort volume une sélection, sous forme révisée, de 22 contributions présentées lors du colloque qui célébra du 11 au 13 juin 2014, au Collège de France et à l’Académie, le bicentenaire de la chaire de « Langues et littératures chinoises et tartares mandchoues » du Collège royal (actuel Collège de France), créée par Louis XVIII par ordonnance du 29 novembre 1814. Le premier titulaire en avait été un jeune savant largement autodidacte, Jean-Pierre ABEL-REMUSAT (1788-1832), élu membre de l‘Académie dès 1816, qui fonda ce qu’on peut bien appeler la « sinologie professionnelle », renouant avec les savoirs accumulés depuis quelque deux siècles par les missionnaires et leurs correspondants européens, tout en les renouvelant de fond en comble et en leur appliquant une nouvelle rigueur scientifique. Outre la vie et l’œuvre impressionnante d’ABEL-REMUSAT, examinées dans la première partie de l’ouvrage, celui-ci traite de plusieurs de ses successeurs au Collège de France et du développement de la sinologie française pendant les deux siècles écoulés, ainsi que des contacts entre spécialistes français et chinois au XXe siècle considérés à travers certains lieux privilégiés à Paris et à Pékin.

Table des matières

Avant-propos

Autour d’Abel-Rémusat

Pierre-Étienne Will, « Abel-Rémusat l’Orientaliste »

Isabelle Landry-Deron, « Les outils d’apprentissage du chinois en France au moment de l’ouverture de la chaire d’études chinoises du Collège Royal (1814) et les efforts de Jean-Pierre Abel-Rémusat pour les améliorer »

  • Un apprentissage solitaire
  • « Une mine si précieuse »
  • Le très grand secours du mandchou
  • L’affirmation d’un savoir
  • Les ambitions de l’enseignant et la consécration littéraire

Mark Elliott, « Abel-Rémusat, la langue mandchoue et la sinologie »

  • Le mandchou et la traduction des Classiques
  • Naissance d’un philologue
  • La langue mandchoue et les études chinoises

Nathalie Monnet, « Abel-Rémusat (1788-1832) : un autodidacte et ses livres »

  • Restituer le parcours d’Abel-Rémusat à travers les livres chinois
  • L’étude de la Chine à Paris jusqu’au début du XIXe siècle
  • Les ressources disponibles au début du XIXe siècle
  • La constitution de la collection personnelle d’Abel-Rémusat
  • Les livres mandchous d’Abel-Rémusat
  • L’adoption d’un nom de lettré chinois
  • Surmonter les obstacles à la Bibliothèque
  • De l’enseignement au Collège Royal aux livres de la Bibliothèque
  • L’enseignement du chinois au Collège Royal, futur Collège de France
  • L’activité d’Abel-Rémusat à la Bibliothèque Royale
  • Les projets successifs de catalogue par Abel-Rémusat
  • Du désordre des livres chinois à leur classement
  • Les campagnes de reliure à partir de 1824
  • Exploiter la mine précieuse de la Bibliothèque royale

a) Le Wenxian tongkao

b) L’étude du Foguo ji

c) La Notitia linguae sinicae

  • Une fascination pour le livre chinois

Georges Métailié, « Aux sources d’une vocation : l’herbier chinois d’Abel-Rémusat »

Frédéric Obringer, « Jean-Pierre Abel-Rémusat, médecin et sinologue »

  • Abel-Rémusat étudiant en médecine et médecin
  • La médecine à Paris en 1813
  • La thèse de médecine de Jean-Pierre Abel-Rémusat
  • Abel-Rémusat médecin
  • Le regard d’Abel-Rémusat sinologue sur la médecine chinoise
  • La Bibliothèque du Roi
  • La bibliothèque d’Abel-Rémusat
  • L’acupuncture

Anne Cheng, « Abel-Rémusat et Hegel : sinologie et philosophie dans l’Europe du XIXe siècle »

Quelques successeurs d’Abel-Rémusat au Collège de France

Jean-Pierre Drège, « Stanislas Julien (1797-1873), savant éminent, était-il un “vilain homme” ? »

  • Une carrière éclatante
  • Langue chinoise et pédagogie
  • Des nouvelles au roman et au théâtre
  • Les Classiques, l’histoire et le Collège de France
  • Le taoïsme, le bouddhisme et le pèlerin Xuanzang
  • Les arts et l’industrie des Chinois : plaisir et délassement
  • Julien le vilain : infidélité, polémiques et disputes
  • Abel-Rémusat
  • Friedrich Neumann et Eugène Jacquet
  • Guillaume Pauthier
  • Joseph Reinaud

Zhang Guangda, « À propos d’Édouard Chavannes : le premier sinologue complet »

Frantz Grenet, « D’Abel-Rémusat à Pelliot : la contribution des sinologues du Collège de France à la redécouverte de l’Asie centrale »

Pierre Marsone, « Les dynasties Liao, Jin et Yuan et la sinologie au Collège de France »

  • Jean-Pierre Abel-Rémusat
  • Stanislas Julien
  • Léon d’Hervey de Saint- Denys
  • Édouard Chavannes
  • Henri Maspero
  • Paul Demiéville
  • Rolf A. Stein
  • Jacques Gernet

Jean-Pierre Drège, « La mission de Paul Pelliot au Turkestan chinois et en Chine (1906-1909) : les clefs d’un succès »

  • Les Français bons derniers
  • Un programme déterminé, mais des objectifs imprécis
  • Des préparatifs minutieux
  • Mannerheim, compagnon vite quitté
  • Autres candidatures
  • Premières recherches à Kachgar
  • Toumchouq, premiers succès
  • Koutcha, découvertes et déconvenues
  • Le petit monde de l’École française d’Extrême-Orient
  • Ouroumtchi, le tournant
  • Dunhuang, la réussite
  • Pékin-Hanoi, le retour
  • Pékin encore
  • Paris, le triomphe

Kuo Liying, « Pelliot, les apocryphes du bouddhisme chinois et le Collège de France »

  • Les manuscrits de Dunhuang et la conférence de 1911
  • Paul Demiéville et les apocryphes
  • Rolf Stein et les manuscrits tibétains et chinois de Dunhuang

Paul Pelliot, « Le rôle des apocryphes bouddhiques en Asie Centrale et en Chine », conférence inédite annotée par Kuo Li-ying

Jérôme Bourgon, « “Le sol est à tout le monde”. Henri Maspero et les formes de propriété foncière dans l’histoire chinoise »

  • « Le sol est à tout le monde » : occuper, c’est posséder
  • Le fait de la possession équivaut-il au droit de propriété ?
  • Les formes d’appropriation du sol et leur évolution
  • Le « malheur de la Chine » : la micropropriété
  • Entre « terres publiques » et « terres privées », le statut incertain de la propriété foncière
  • En conclusion : réforme, révolution, rémanences

Disciplines et terrains

Karine Chemla, « L’histoire des sciences dans la sinologie des débuts du xixe siècle : les Biot père et fils »

  • Édouard Biot : éléments biographiques et principaux travaux
  • Qu’est-ce que la Chine pour Édouard Biot ?
  • L’apport des missionnaires aux recherches d’Édouard Biot
  • Travaux et collectes de données sur la Chine en Europe
  • Paris et la consultation des sources chinoises en Europe
  • Les cartes comme outil privilégié
  • Le style de travail d’Édouard Biot, spécialiste de la Chine à Paris
  • Maître et disciple
  • Faire feu de tout bois
  • Catalogues, savoirs de la Chine ancienne, savoirs de l’Europe contemporaine

Alain Thote, « De la chinoiserie à l’histoire de l’art chinois : naissance d’une discipline en France (1800-1950) »

  • L’art chinois et ses techniques
  • Une première synthèse des connaissances
  • De nouvelles images de la Chine
  • Les premiers musées asiatique
  • Les débuts de l’histoire de l’art chinois
  • Un premier séjour scientifique en Chine
  • Les missions de terrain
  • Approches contrastées de l’art et de l’archéologie
  • Sinologues et historiens de l’art en France
  • Paris et l’art chinois au XXe siècle

Luca Gabbiani, « Les formes de la ville. Histoire urbaine chinoise et sinologie française au XXe siècle »

  • La ville en Chine : un sujet d’actualité
  • Antiquité et féodalité
  • La transition du Moyen Âge aux Temps modernes
  • La ville chinoise traditionnelle et le champ du politique

Catherine Jami, « L’histoire des sciences dans la sinologie française (1984-2014) : le rôle fédérateur du Collège de France »

  • Le projet de Jacques Gernet
  • La constitution du groupe
  • Publications collectives
  • Travaux et visibilité internationale du GDR

Chinois à Paris et Français à Pékin 

Stéphanie Homola, « Le dialogue entre étudiants chinois et sinologues français à l’Institut des Hautes Études Chinoises (1927-1968) »

  • La spécificité de l’IHEC et de son projet
  • Les étudiants chinois de l’IHEC
  • Le profil des étudiants chinois
  • Les conditions de vie des étudiants de l’IHEC à Paris
  • L’exemple d’un couple franco-chinois
  • Échanges de savoirs
  • Des débuts difficiles
  • Le cours de « science chinoise »
  • Les réussites : collaborations et carrières de sinologues en France

Ge Fuping, « Le Centre franco-chinois d’études sinologiques de Pékin et la sinologie française »

  • Le rêve de Paul Pelliot et la création du Centre franco-chinois d’études sinologiques de Pékin
  • Les activités scientifiques du Centre d’études sinologiques
  • Activités de recherche
  • Les activités de publication et la création d’une bibliothèque
  • Vulgarisation et diffusion
  • Le rattachement à l’Université de Paris et la dissolution du Centre
  • La contribution du centre de Pékin à la sinologie française

Lei Qiang, « La Librairie française et la sinologie à Pékin et à Tianjin »

  • La Librairie française : historique
  • Échanges et coopérations entre la Librairie française et les institutions académiques chinoises et étrangères
  • Liens avec les institutions de la région de Tianjin
  • Les institutions savantes de Pékin
  • Collaborations avec les institutions académiques étrangères
  • Les relations d’Henri Vetch avec les savants chinois et étrangers 
  • Les relations de Vetch avec les savants occidentaux
  • Les relations de Vetch avec les savants chinois

Appendice

Programme du colloque « Jean-Pierre Abel-Rémusat et ses successeurs. Deux cents ans de sinologie française en France et en Chine », Collège de France et Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 11-13 juin 2014

Liste des auteurs

Pour se procurer cet ouvrage :
Peeters France - 52, Boulevard Saint-Michel, 75006 Paris
Tél. 01 40 51 89 20
Site : https://www.peeters-leuven.be/
Courriel : peeters.publish@free.fr


imprimer



Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC