Accueil du site > Prix et Fondations > Palmarès 2020
Palmarès 2020
PRIX 2020

PRIX AMBATIELOS. – Ce prix a été décerné à Mme Dora Vassilikos pour son ouvrage intitulé : Ho Mykenaïkos Politismos (Athènes, Société archéologique d’Athènes, 2019).

PRIX DES ANTIQUITÉS DE LA FRANCE. – Ce prix a été décerné à M. Hervé Mouillebouche, pour son ouvrage en 3 vol. intitulé : L’hôtel des ducs de Bourgogne à Dijon d’Eudes IV à Charles le Téméraire (Dijon, Université de Bourgogne, 2019).

PRIX D’HISTOIRE DES RELIGIONS DE LA FONDATION « LES AMIS DE PIERRE-ANTOINE BERNHEIM ». – Ce prix a été décerné à M. Martin Nogueira Ramos pour son ouvrage intitulé : La foi des ancêtres. Chrétiens cachés et catholiques dans la société villageoise japonaise XVIIe-XIXe siècles.

PRIX ÉMILE BENVENISTE. – Ce prix a été décerné à M. Henning Nolke pour son ouvrage intitulé : Linguistic polyphony (Leiden, Brill, 2017) et pour l’ensemble de son œuvre.

PRIX DE LA FONDATION FLORA BLANCHON (avec le soutien de M. Robert Buravoy). Deux prix ont été excepetionnellement décernés cette année, respectivement à : – Mme Hélène Njoto pour sa thèse conacrée à l’« Histoire des innovations architecturales à Java (XVIe s.-début du XIXe s.) ». – et Mme Diane Zhang-Goldberg pour sa thèse sur « Les vestiges funéraires Xixia et leur interprétation : art, rites et croyances dans l’au-delà au royaume des Tangoutes ».

PRIX BORDIN. – Ce prix a été décerné à M. Pierre Judet de La Combe pour son ouvrage consacré à Homère (Paris, Éditions Gallimard, « Folio biographies », 2017) ainsi que pour sa traduction dans Tout Homère de l’Iliade (Paris, Éditions Albin Michel-Les Belles Lettres, 2019).

PRIX DU BUDGET. – Ce prix a été décerné à MM. Philippe Sénac et à Tawfiq Ibrahim pour leur ouvrage intitulé : Los precintos de la conquista omeya y la formación de Al-Ándalus (711-756) (Grenade, Editorial Universidad de Granada, 2017), ainsi que pour favoriser sa refonte en français.

PRIX HONORÉ CHAVÉE. – Ce prix a été décerné à M. Claude Buridant pour la version remaniée de son ouvrage intitulé : Grammaire du français médiéval. – XIIe-XIVe siècles (Strasbourg, Éditions de Linguistique et de Philologie, Bibliothèque de Linguistique romane 16, 2019).

PRIX ALFRED CROISET. – Ce prix a été décerné à M. Antoine Pietrobelli pour son édition du livre I du Commentaire au régime des maladies aiguës d’Hippocrate de Galien (Paris, Les Belles Lettres, 2019).

PRIX DUCHALAIS. – Ce prix a été décerné à Mmes Juliette Dumasy-Rabineau, Nadine Gastaldi et Camille Serchuk pour leur catalogue de l’exposition des Archives Nationales : Quand les artistes dessinaient les cartes. Vues et figures de l’espace français, Moyen Âge et Renaissance (Paris, Éditions Le Passage, 2019).

PRIX PAULE DUSMENIL. – Ce prix a été décerné à Mme Valérie Matoïan pour soutenir la mission franco-syrienne de Ras-Shamra-Ougarit qu’elle dirige, en contribuant à la diffusion de ses travaux.

PRIX ROMAN ET TANIA GHIRSHMAN. – Ce prix a été décerné à M. Pierre Lecoq pour sa traduction du Shâhnâmeh. Le Livre des Rois de Ferdowsi (Paris, Les Belles Lettres-Geuthner, Paris, 2019).

PRIX GOBERT. – Ce prix a été décerné à M. Jean-Pierre Devroey, pour son ouvrage intitulé : La nature et le roi. Environnement, pouvoir et société à l’âge de Charlemagne (740-820) (Paris, Albin Michel, 2019).

PRIX DE LA GRANGE. – Ce prix a été décerné à Mme Marie-Madeleine Huchet pour son édition de La vieille, traduction par Jean Le Fèvre du De Vetula 
(Abbeville, Société des Anciens Textes français, 2017).

PRIX CHRISTIANE ET JEAN GUILAINE. – Ce prix a été décerné à M. Alasdair Whittle pour ses travaux de recherche et de synthèse portant sur le Néolithique européen, et en particulier sa contribution fondamentale à l’établissement de chronologies plus précises, à une meilleure analyse des temporalités et à une osmose revendiquée entre archéologie, histoire et anthropologie.

PRIX IKUO HIRAYAMA. – Ce prix a été décerné à M. Osmund Bopearachchi pour son ouvrage en 2 vol. intitulé : When West Met East : Gandhāran Art Revisited (New Delhi, Manohar, 2020).

PRIX DE LA GRANGE. – Ce prix a été décerné à Mme Marie-Madeleine Huchet pour son édition de La vieille, traduction par Jean Le Fèvre du De Vetula (Abbeville, Société des Anciens Textes français, 2017).

PRIX SERGE LANCEL. – Ce prix a été décerné à Mme Stéphanie Guédon pour son ouvrage intitulé : La frontière romaine de l’Africa sous le Haut-Empire (Madrid, Bibliothèque de la Casa de Velázquez, n°74, 2018).

Prix RAYMOND LANTIER. – Ce prix a été décerné à Mme Valeria Mattaloni pour son édition du Rescriptum beati Gregorii papae ad Augustinum episcopum seu Libellus responsionum (Florence, Sismel, coll. Edizione nationale dei testi mediolatini d’Italia, 2017).

PRIX JEAN ET MARIE-FRANÇOISE LECLANT. – Ce prix a été décerné à M. Philippe Collombert pour soutenir les travaux de la mission archéologique franco-suisse de Saqqarah qu’il dirige.

PRIX GASTON MASPERO. – Ce prix a été décerné à M. Dimitri Meeks pour l’ensemble de ses travaux consacrés à la civilisation de l’Égypte antique.

PRIX GEORGES PERROT. – Ce prix a été partagé entre entre Mme Françoise Van Haeperen pour son ouvrage intitulé : Dieux et hommes à Ostie, port de Rome (Paris, CNRS Éditions, 2020) et Mme Hélène Walter pour son ouvrage en 2 t. intitulé : Vivre en Franche-Comté à l’époque romaine (Besançon, Cêtre Éditions, 2019).

PRIX JEAN-CHARLES PERROT. – Ce prix a été décerné à Mme Lin Xiao pour son ouvrage intitulé : Le chinois et l’iconicité de la syntaxe. L’iconicité de la séquence temporelle : du texte à l’Aktionsart. ( Louvain-Paris, Peeters, Collection linguistique de la Société de Linguistique de Paris, 2019).

PRIX JEANINE ET ROLAND PLOTTEL. – Ce prix a été décerné à Michel Humbert pour son étude fondamentale sur La loi des XII Tables. Édition et commentaire (Rome, École française de Rome, 2018).

PRIX SAINTOUR. – Ce prix a été décerné à Mme Annik Aussedat-Minvielle pour son ouvrage intitulé : Ritualia Gallica, Les rituels imprimés des diocèses français de 1476 à 1800, t. II/3, v. 3a et 3b : Pénitence. Enseignement de la foi. Conseils de vie chrétienne (Turnhout, Brepols, 2019).

Prix GUSTAVE SCHLUMBERGER. – Ce prix a été décerné à MM. Stephen Mitchell et David French pour leur ouvrage intitulé : The Greek and Latin Inscriptions of Ankara (Ancyra) : Vol. II. Late Roman, Byzantine and Other Texts (Munich, Verlag C. H. Beck 2019).

PRIX ÉMILE SENART. – Ce prix a été décerné à M. Jean-Marie Lafont pour l’ensemble de ses travaux sur des Français qui ont marqué la vie politique, militaire et culturelle de l’Inde au XVIIIe siècle.

PRIX D’ÉTUDES CHINOISES LÉON VANDERMEERSCH. – Ce prix a été décerné à M. Kristofer Schipper pour l’ensemble de son œuvre sur le taoïsme.

PRIX DE L’INSTITUT DE FRANCE 2020 décernés sur proposition de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres ou avec le concours de membres de l’Académie

GRAND PRIX D’ARCHÉOLOGIE DE LA FONDATION SIMONE ET CINO DEL DUCA. – Ce prix a été décerné à la mission franco-hellénique de Dilili Tash (Grèce) dirigée par M. Pascal Darcque, ainsi que Mmes Haïdo Koukouli- Chryssanthaki, Dimitra Malamidou, det Zoï Tsirtsoni.

PRIX JEAN-ÉDOUARD GOBY. – Ce prix a été décerné à M. Daniel Lançon pour l’ensemble de ses travaux ainsi que pour aider à la publication de son ouvrage intitulé : Alexandrie 1882, une ville dans la guerre. Récits et discours d’époque.

PRIX OSIRIS. – Ce prix a été décerné à M. Pierre Chambert-Protat et Mme Camille Gerzaguet pour leur édition de Timothée, Sur la Pâque (Paris, Les Éditions du Cerf, 2019).

BOURSES, AIDES ET SUBVENTIONS 2020

BOURSES DE LA FONDATION FLORA BLANCHON (avec le soutien de M. Robert Buravoy). – Trois bourses ont été attribuées pour des missions de terrain à : – Mme Jade Thau pour l’aider à la préparation de sa thèse intitulée : « L’affiche de propagande vietnamienne de 1945 à nos jours : entre manipulation idéologique et communication institutionnelle, approche de la rhétorique visuelle d’un médium à la portée de tous » ; – Mme Jia Junyuanqui dont la thèse porte sur « La circulation du label Pathé en Chine (1906-1949) : circulation et réception de la musique entre la Chine et l’Occident » ; – Mme Daphné Sterk ppour l’aider à la préparation de sa thèse intitulée : « Les premiers musées chinois : enjeux patrimoniaux, scientifiques et esthétiques (1911-1949) ».

SUBVENTION LOUIS DE CLERCQ. – Cette subvention a été décernée à Mme Annick Fenet pour l’aider à mener des recherches à la Bodleian Library d’Oxford dans le cadre de l’édition de la correspondance française d’Aurel Stein dont elle assure la charge.

SUBVENTION ÉMILE DOURLANS. – Cette subvention a été décernée à M. Pierre Meyrat pour l’aider à poursuivre ses travaux égyptologiques tant de publication que de fouilles.

SUBVENTION GARNIER-LESTAMY. – Cette subvention a été attribuée à la mairie de Posanges (Côte-d’Or) pour contribuer à la protection de son église et du riche mobilier patrimonial qu’elle renferme.

SUBVENTION MAX SERRES DE LA FONDATION ÈVE DELACROIX. – Cette subvention a été décernée à Mme Sandrine Vuilleumier pour soutenir son programme de recherche consacré à Deir el-Medina à l’époque gréco-romaine.

BOURSE JACQUES VANDIER. – Cette bourse a été attribuée M. Vincent Morel pour l’aider à achever sa thèse de doctorat intitulée : « Les textes des expéditions dans les carrières du Ouâdi Hammâmât, de la VIe dynastie à la fin du Moyen Empire ».

MÉDAILLES 2020

MÉDAILLES DES ANTIQUITÉS DE LA FRANCE. – La première médaille a été décernée à Anselme Davril, obs, Mmes Annie Dufour et Gillette Labory pour leur édition avec traduction et annotation des Miracles de saint Benoît, Miracula sancti Benedicti (Paris, CNRS Éditions, coll. Sources d’histoire médiévale / IRHT, 2019) ; la seconde médaille a été décernée à Mme Marie-Noëlle Baudoin-Matuszek pour son édition de Trois traités de Michel de Marillac. Chancellerie, Conseil du Roi, Parlement (Paris, Honoré Champion, 2019).

MÉDAILLE BRUNET. – Cette médaille a été décernée à M. Jean-Pierre Rothschild pour son édition du t. XXIX de la Bibliographie annuelle du Moyen Âge tardif – auteurs et textes latins (Turnhout, Brepols, 2019).

MÉDAILLE DELALANDE-GUERINEAU. – Cette médaille a été décernée à Mme Yoko Orimo pour sa traduction commentée de l’ouvrage intitulé : Shôbôgenzô : La vraie Loi, Trésor de l’œil (Vannes, Éditions Sully, 2019).

MÉDAILLE FOULD. – Cette médaille a été décernée à La Jao Tsung-I petite École de l’Université de Hong Kong pour la réédition du recueil d’essais du regretté Jao Tsung-I intitulé : Tableaux d’intuition : essais d’histoire de l’art pictural en Chine (Hongkong, Jao Tsung-I Petite École, The University of Hong Kong, 2016, en chinois) ainsi qu’à Mme Carmen Bambach pour son ouvrage intitulé : Leonardo da Vinci Rediscovered, 4 vol. (New Haven-Londres, Yale University press, 2019).

MÉDAILLE GOBERT. – Cette médaille a été décernée à Mme Judith Kogel, pour son ouvrage intitulé : Sur les traces de la bibliothèque médiévale des Juifs de Colmar. Reconstitution à partir des fragments conservés dans les reliures d’incunables (Leyde, Brill, European Genizah Texts and Studies, vol. 3, 2019).

MÉDAILLE BARON DE JOEST. – Cette médaille a été décernée Mme Claudia Moatti pour son ouvrage intitulé : Res publica. Histoire romaine de la chose publique (Fayard, Paris, 2018).

MÉDAILLE STANISLAS JULIEN. – Cette médaille a été décernée à M. Stephen Owen pour son ouvrage intitulé : Just a Song : Chinese Lyrics from the Eleventh and Early Twelfth Centuries (Harvard, Yenching Institute Monograph Series 14, 2019).

MÉDAILLE MENDEL. – Cette médaille a été décernée à M. Bernard Holtzmann pour son ouvrage intitulé : La sculpture de Thasos – Corpus des reliefs. II, Reliefs à thème héroïque (Athènes, École française d’Athènes, collection « Études thasiennes », 25, 2019).

MÉDAILLE JEAN REYNAUD. – Cette médaille a été décernée à Mme Christiane Tortel, pour son ouvrage intitulé : Sacralisé, diabolisé. Le paon dans les religions, de l’Asie à la Méditerranée (Paris, Geuthner, 2019).

MÉDAILLE TOUTAIN-BLANCHET. – Cette médaille a été décernée à M. Nicolas Lamare pour son ouvrage intitulé : Les fontaines monumentales en Afrique romaine (Rome, École française de Rome, 2019).

MÉDAILLE VOLNEY. – Cette médaille a été décernée à M. Peter Nahon pour son ouvrage intitulé : Gascon et français chez les Israélites d’Aquitaine (Paris, Garnier, 2018).


imprimer

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC