Accueil du site > Prix et Fondations > Fondations > Fondation Christiane et Jean Guilaine > Prix 2019

Remise du Prix Christiane et Jean Gulaine 2019

Le lundi 3 juin, le prix de la Fondation Christiane et Jean Guilaine, d’un montant de 10 000 €, a été remis à son premier récipiendaire. M. Leonardo García Sanjuán, professeur de Préhistoire à l’Université de Séville, a été couronné pour l’ensemble de ses travaux consacrés à la Protohistoire du Sud ibérique, qui ont notamment permis de révéler l’existence, dans la première moitié du IIIe millénaire, d’une élite sociale gérant des localités de grande ampleur et disposant du pouvoir de faire venir d’horizons lointains des matériaux (ambre de Sicile, ivoire d’éléphant d’Asie et d’Afrique) destinés à leur affichage social et à leur valorisation.

De g. à dr. Le Vice-Président N. GRIMAL, Mme L. García Sanjuán, le Secrétaire perpétuel M. ZINK, M. L. Sanjuán, M. J. GUILAINE et Mme C. Mannen. Cliché H. Danesi.

Leonardo García Sanjuán, né en 1967, est professeur de préhistoire à l’Université de Séville (Espagne). Au cours des 25 dernières années, il a entrepris des travaux de recherche sur les sociétés ibériques du Néolithique tardif, de l’âge du Cuivre et de l’âge du Bronze, en se focalisant sur des thèmes tels que la complexité sociale, la monumentalité, les pratiques funéraires et les paysages mégalithiques. Il dirige actuellement d’importants projets de recherche sur le site de l’âge du Cuivre de Valencina (Séville) et le paysage mégalithique d’Antequera (Malaga), après avoir récemment édité d’importantes monographies sur des monuments mégalithiques exceptionnels tels que Montelirio ou Menga. Entre 2015 et 2016, il a dirigé l’équipe scientifique qui a soutenu la candidature du site de dolmens d’Antequera Dolmens à la Liste du patrimoine mondial, qui a abouti à une résolution favorable à l’Assemblée générale de l’UNESCO qui s’est tenue à Istanbul en juillet 2016. Il a été (ou bien demeure) membre du comité consultatif scientifique comités pour l’UISPP (Union internationale des Sciences préhistoriques et protohistoriques), du Forum archéologique de Shanghai de l’Académie chinoise des Sciences sociales, de l’Association européenne des Archéologues et des gouvernements espagnol et andalou. Au cours des dix dernières années, il a donné des conférences en Argentine, en Autriche, en Allemagne, au Portugal, au Royaume-Uni, en Uruguay et aux États-Unis.

Fig. 1. Le dolmen de Menga (Antequera, Malaga), vu du nord-est.

Fig. 2. Prospection magnétométique du site de Piedras Blancas (Néolithique final I, secteur nord de La Peña de los Enamorados, Antequera).

Fig. 3. Fouille dans le corridor de la tholos de Montelirio (site de l’âge du Cuivre de Valencina).

Fig. 4. Fouille dans la grande chambre de la tholos de Montelirio (site de l’âge du Cuivre de Valencina).

Fig. 5. Individu connu sous le nom de « Marchand d’ivoire » inhumé dans la tombe 10.049 de la tholos de Montelirio (site de l’âge du Cuivre de Valencina).



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC