Accueil du site > Membres > Élections

2021

L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, dans sa séance du vendredi 21 mai 2021, a élu académicienne Mme Françoise BRIQUEL-CHATONNET, au fauteuil de M. Marc FUMAROLI. Sémitisante de réputation internationale, spécialiste des mondes de langue syriaque, Mme Françoise BRIQUEL-CHATONNET est également versée dans les études hébraïques et phéniciennes. Ancienne élève de l’École normale supérieure, agrégée d’histoire, ancienne pensionnaire de la fondation Thiers et docteur d’État, elle a accompli toute sa carrière au sein du CNRS où elle est actuellement directeur de recherche de classe exceptionnelle. Directeur adjoint de l’UMR 8167 Orient & Méditerranée-Mondes sémitiques, elle enseigne aussi à l’Institut catholique de Paris l’épigraphie du Proche-Orient ancien. Les responsabilités scientifiques et administratives de Mme Françoise BRIQUEL-CHATONNET sont multiples : elle est directrice de la mission épigraphique franco-syrienne sur les inscriptions syriaques, co-responsable du catalogage des manuscrits syriaques du patriarcat syro-catholique, Charfet (Liban), présidente du conseil des partenaires du labex RESMED « Religion et société dans le monde méditerranéen » et responsable de l’axe « Religions, lieux et conflits : conversions et controverses ». Elle est aussi membre et secrétaire scientifique du conseil scientifique de l’Institut des Sciences humaines et sociales du CNRS et présidente de la Société d’Études syriaques. Elle déploie également une activité intense dans le domaine de l’édition scientifique : fondatrice et co-directrice de la collection « Études syriaques », elle est membre du comité de rédaction de la revue Syria, membre du comité de lecture de la BAH (IFPO), membre du comité de rédaction des Mélanges de l’Université Saint-Joseph (Beyrouth), du comité scientifique de la revue Semitica et Classica (Paris) et du comité scientifique de la collection « Orient et Méditerranée ». Mme Françoise BRIQUEL-CHATONNET a été lauréate en 2016 du 15e prix Irène Joliot-Curie, qui est destiné à couronner la femme scientifique de l’année.

.

Lors de la sa séance du vendredi 26 mars 2021, l’Académie a élu huit nouveaux correspondants français :

  • M. Matthieu Arnold, historien du christianisme, professeur à la faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg ;
  • M. Vincent Goossaert, sinologue, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études (Ve section) ;
  • M. Daniel Petit, linguiste, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études (IVe section) ;
  • M. Olivier Poncet, historien moderniste, Professeur à l’École nationale des Chartes ;
  • M. Denis Rousset, helléniste, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études (IVe section)
  • M. Pierre Tallet, égyptologue, professeur à la Sorbonne ;
  • Mme Éliane Vergnolle, historienne de l’art médiéval, professeur honoraire à l’Université de Franche-Comté ;
  • Mme Catherine Virlouvet, historienne du monde romain, ancien directeur de l’École française de Rome.

L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, dans sa séance du vendredi 5 mars 2021, a élu académicien M. Jean-Robert ARMOGATHE au fauteuil de Francis RAPP. Tout à la fois historien de la philosophie, des idées religieuses et scientifiques dans l’Europe moderne et de l’exégèse chrétienne, M. Jean-Robert ARMOGATHE est aussi un spécialiste de lexicologie philosophique. Il a consacré d’importants travaux à Descartes, dont il a publié la correspondance, et à Pascal, dont il a notamment procuré en 2011 une version critique de la première édition des Pensées, mais aussi au jansénisme, à Bossuet et à la prédication, ou bien encore à Fénelon et au quiétisme. Ancien élève de l’École Normale Supérieure, diplômé de l’École pratique des Hautes Études (sciences religieuses), agrégé des lettres, titulaire d’un doctorat de 3e cycle en philosophie, diplômé de l’Institutum patristicum (Rome) et docteur d’État ès-lettres, l’Abbé Jean-Robert ARMOGATHE a été directeur d’études à la Ve section de l’École pratique des Hautes Études. Professeur visiteur ou associé dans de nombreuses Universités (Halle-Wittenberg, Pavie, Rome, Lecce, Chicago, Toronto et Belo Horizonte au Brésil), il a été Visiting Fellow à Trinity College et All Souls College (Oxford). Expert pour les sciences humaines auprès du Ministero della Pubblica Istruzione (Italie) depuis 1997 et de la Commission européenne de Bruxelles jusqu’en 2012, il préside la Société d’Études du XVIIe siècle ainsi que l’Association Migne (édition des textes des Pères de l’Église en traduction française, 60 volumes parus). Membre de l’Accademia San Carlo (Milan) et de l’Académie internationale d’Histoire des Sciences, il est docteur honoris causa de l’Università del Salento (Lecce). Supérieur de l’Institut Bossuet de Paris pendant un quart de siècle, il a été l’un des fondateurs de l’Académie catholique de France et de la revue catholique internationale Communio.

L’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, dans sa séance du vendredi 29 janvier 2021, a élu académicien M. Philippe HOFFMANN au fauteuil de Jean DELUMEAU. Helléniste, historien du néoplatonisme et de la pensée religieuse de l’Antiquité et de Byzance, M. Philippe HOFFMANN est aussi un spécialiste de la paléographie et de la codicologie byzantines. Ancien élève de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, agrégé de lettres classiques, ancien pensionnaire de la Bibliothèque nationale et titulaire d’un doctorat en études grecques, il est directeur d’études à la Ve section de l’École pratique des Hautes Études (EPHE) sur une chaire de « Théologies et mystiques de la Grèce hellénistique et de la fin de l’Antiquité » ; il préside aussi la section 35 (Sciences philosophiques et philologiques, Sciences de l’art) du Comité national du CNRS. Il a dirigé le Laboratoire d’Études sur les Monothéismes (LEM, UMR 8584, CNRS-EPHE) de 1998 à 2009. Président, puis Doyen de la section des sciences religieuses de l’EPHE, il a dirigé de 2010 à 2019 le laboratoire d’excellence (LabEx) HASTEC (pour « Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances ») qui dépend de PSL et regroupe 11 établissements partenaires dont l’EPHE, l’ENS, le CNRS, l’EHESS, l’École nationale des Chartes et le Collège de France. Membre de l’Academia Platonica Septima Monasteriensis (Münster) et du comité international de paléographie grecque, il est codirecteur de la collection « Textes et traditions » chez Vrin et de la Revue de Philologie, de Littérature et d’Histoire anciennes. Son enseignement, qui attire de nombreux étudiants et post-doctorants étrangers, contribue grandement à maintenir vivants la tradition et le rayonnement des études néoplatoniciennes en France qu’ont illustrées, avec tant de science et d’aura, des figures aussi illustres que celles du R. P. André-Jean FESTUGIÈRE (1898-AIBL 1958-1982) et de Pierre Hadot (1922-2010).



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC