Accueil du site > Fouilles archéologiques > Labels Archéologie 2020 & 2021

Mission préhistorique franco-cambodgienne de Laang Spean

La grotte de Laang Spean (grotte des ponts) fait partie des grands sites préhistoriques d’Asie du Sud-Est continentale de par ses dimensions mais aussi, sa séquence stratigraphique qui compte près de 13 m de profondeur. Nos fouilles s’inscrivent dans le cadre d’un chantier école international et visent à retracer l’évolution chrono-culturelle du peuplement préhistorique du Cambodge allant des chasseurs-cueilleurs paléolithiques aux premiers sédentaires néolithiques de la plaine de Battambang.
Après cinquante ans d’arrêt de recherches préhistoriques pour cause de guerre civile, la MPFC a réinvesti en 2009 la grotte de Laang Spean grâce au soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, du Muséum national d’Histoire naturelle, du CNRS, du service de Coopération et d’Action culturelle de l’ambassade de France à Phnom Penh et à une proposition incitative de M. Jean-François Jarrige alors secrétaire général de la commission des fouilles archéologiques à l’étranger au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Niché au sommet d’un massif calcaire (Phnom Teak Trang), le gisement déploie plus de 1000 m2 de surface au sol avec trois salles qui ont été découvertes et sondées entre 1964 et 1971 par Roland et Cécile Mourer, archéologues français alors en poste au Cambodge. Avec une épaisseur sédimentaire exceptionnelle en milieu tropical, ce site s’est transformé en laboratoire dans lequel nous avons testé un large panel de méthodes analytiques modernes pour la science archéologique (datations AMS 14C, 14C par fraction minérale et OSL, ESR, ADN sédiment, ADN, isotopes, géochimie, etc.).

La MPFC a pour objectif de présenter un nouveau cadre chrono-culturel et chrono-stratigraphique clair et bien daté qui s’appuie désormais sur quatre niveaux archéologiques inédits découverts ces dernières années :
- le Néolithique (6 sépultures avec poteries, pierres polies, parures, ornements, …) : datées d’environ 1 500 ans BC, ces tombes confirment que la grotte a été utilisée comme nécropole par des groupes sédentaires habitant la plaine,
- le Paléolithique final dit « Hoabinhien » (derniers chasseurs des forêts du Sud-Est asiatique) a été calé entre 11 000 et 5 000 ans BP (datations OSL et 14C AMS). NB : la coupe de référence a été publiée en 2015 dans Journal of Archaeological Science.
- le pré-hoabinhien : il s’agit d’un niveau intermédiaire à éléments de silex compris entre 11 et 26 000 ans (datations OSL),
- le niveau très ancien à galets-blocs taillés « archaïques » (3 pièces) découvert en 2017, compris entre un niveau supérieur daté -71 000 ans BP (datation OSL, à – 5 m) et un niveau cendreux plus bas qui serait probablement une des éruptions du super-volcan Toba (Sumatra), en cours d’analyse géochimique et géochronologique (téphrochronologie, Ar/Ar). Mettre en évidence la signature d’un tel évènement climatique global en domaine de remplissage sédimentaire serait un résultat de premier ordre à l’échelle des scénarios du peuplement de l’homme moderne en Extrême-Orient.

La longue séquence à ce jour enregistrée à Laang Spean présente suffisamment de jalons archéo-stratigraphiques pour retracer dans la synchronie et la diachronie l’évolution chrono-culturelle du peuplement préhistorique du Cambodge dès les origines. 
Nos objectifs pour 2022 sont les suivants : poursuivre les analyses archéo-environnementales du sondage profond sur 13 mètres (datations, phytolithe, ADN, istope, stratigraphique, etc) et les analyses des restes archéologiques (techno-typologie lithique/tracéologie et archéozoologie, archéostratigraphie). Enfin, l’objectif ultime du projet Laang Spean (fouilles 2009-2024) ambitionne de valoriser ces découvertes par la publication d’une monographie sur l’ensemble des résultats obtenus. Notre ambition scientifique est in fine de réécrire les pages manquantes de la très longue histoire du Cambodge : « l’histoire avant Angkor ».

Hubert Forestier, Professeur de Préhistoire au Muséum national d’Histoire naturelle Aix Marseille Université, CNRS, CCJ, Aix en Provence, France hubforestier@gmail.com


Liens complémentaires



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC