Accueil du site > SOCIÉTÉ ASIATIQUE > Histoire > Membres illustres de la Société asiatique

Foucaux, Philippe-Édouard

(Angers 1811 – Paris 1894)


Élève d’Eugène Burnouf, Philippe-Édouard Foucaux lui succéda en 1862 à la chaire de sanskrit au Collège de France, où entre autres étudiants Sylvain Lévi, Léon Feer et Alexandra David-Neel vinrent suivre ses enseignements. Mais c’est pour ses travaux sur le tibétain qu’il s’illustra : premier professeur de cette discipline à l’École des langues orientales à partir de 1842, il est aussi l’auteur d’une Grammaire tibétaine (1858) et d’une édition traduite de la version tibétaine du Lalita Vistara (2 vol., 1847-1848 et nouvelle éd. 1884-1892).

Membre de la Société Asiatique en 1840, il participa à ses travaux scientifiques pendant plus d’un demi-siècle, notamment au sein du Conseil (à partir de 1848). Celle-ci conserve quelques papiers du maître, donnés par L. Feer en 1895.


Cours de Foucaux au Collège de France sur le <i>Lalita Vistara</i> : texte imprimé, annoté de sa main - © Société Asiatique
Cours de Foucaux au Collège de France sur le Lalita Vistara : texte imprimé, annoté de sa main - © Société Asiatique

Voir :

  • L. Feer, « Philippe-Édouard Foucaux », Journal asiatique III (9e série), 1894, p. 560-563.
  • Hommage de P.-É. Foucaux par Barbier de Meynard, in Journal asiatique IV (9e série), 1894, p. 5-6.

© 2011 - Textes et conception des pages Société Asiatique : Pierre-Sylvain Filliozat et Annick Fenet – tous droits réservés.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC