Accueil du site > SOCIÉTÉ ASIATIQUE > Histoire > Membres illustres de la Société asiatique

Darmesteter, James

(Château-Salins 1849 - Maisons-Laffitte 1894)

Portrait : James Darmesteter, 1894 - © Société Asiatique


Frère du linguiste Arsène D., James Darmester reçut une formation de linguiste auprès de Michel Bréal. Ses travaux, à travers l’étude du Zend Avesta (traduction en 3 vol., 1892-1893), sur les religions iraniennes du mazdéisme et du zoroastrisme ainsi que sur les langues et littératures de la Perse (Études iraniennes, 2 vol., 1883) lui valurent une chaire au Collège de France en 1885.

Entré à la Société Asiatique en 1875, il en intègre le Conseil en 1882 avant d’en assumer la fonction de Secrétaire la dernière décennie de sa courte existence, période durant laquelle il réalisa les derniers remarquables rapports annuels sur l’activité de la compagnie, qui consistaient alors en un véritable tableau de la production orientaliste française. Il offrit également à la Collection d’ouvrages orientaux de la Société son fameux recueil des Chants populaires des Afghans, réunis à la suite d’une mission effectuée dans l’Inde du Nord-Ouest en 1886-1887.

<em>Chants afghans</em> de J. Darmesteter (1888-1890) : 1<sup>ère</sup> …
Chants afghans de J. Darmesteter (1888-1890) : 1ère
… et dernière de couverture - © Société Asiatique
… et dernière de couverture - © Société Asiatique













Voir :

  • Hommage de J. Darmesteter par Barbier de Meynard, in Journal asiatique IV (9e série), 1894, p. 519-534.
  • Hommage de J. Darmesteter par É. Chavannes, in « Rapport sur les travaux du Conseil pendant les années 1893-1895 », Journal asiatique VI (9e série), 1895, p. 40-67.

© 2011 - Textes et conception des pages Société Asiatique : Pierre-Sylvain Filliozat et Annick Fenet – tous droits réservés.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC