Accueil du site > SOCIÉTÉ ASIATIQUE > Histoire > Membres illustres de la Société asiatique

Barbier de Meynard, Charles Adrien Casimir

(Marseille 1826 - Paris 1908)
Prénom usité : Adrien, ou A.-C. dans les publications ; le plus souvent, désigné simplement sans prénom : « Barbier de Meynard ».

Portrait : Barbier de Meynard en habit d’académicien (1890) - © Société Asiatique


Après des débuts dans la carrière diplomatique (à Jérusalem et Téhéran), Barbier de Meynard enseigna d’abord le turc à l’École nationale des langues orientales vivantes (1863), puis au Collège de France : le persan à partir de 1875, puis l’arabe à partir de 1885. Auteur d’une œuvre remarquable, comptant notamment un Dictionnaire géographique, historique et littéraire de la Perse et des contrées adjacentes (1861), un Dictionnaire turc-français (2 vol., 1881-1886) ou le dernier volume du Shah Nameh de Firdousi laissé inachevé par son maître Jules Mohl (1878), il est élu membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres en 1878.

Il a marqué profondément l’histoire de la Société asiatique, dont il fut membre durant 58 ans, Vice-président à partir de 1884 puis Président de 1892 à sa mort. La Société lui doit en outre la rédaction du Journal asiatique entre 1876 et 1892, ainsi qu’une de ses plus belles publications, dans la Collection d’ouvrages orientaux : la traduction des Prairies d’or de Maçoudi (en collaboration avec Pavet de Courteille pour les trois premiers volumes ; 1ère éd. en 9 vol., 1861-1877).

Voir :

  • Hommage de Barbier de Meynard par É. Senart, in Journal asiatique XI (10e série), 1908, p. 516-518.
  • E. Babelon, É. Levasseur, É. Senart, « Barbier de Meynard », Journal asiatique XII (10e série), 1908, p. 338-351.

© 2011 - Textes et conception des pages Société Asiatique : Pierre-Sylvain Filliozat et Annick Fenet – tous droits réservés.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC