Accueil du site > Séances et Manifestations > Visites d’expositions

Éblouissante Venise ! Venise, les arts et l’Europe au XVIIIe siècle

Un groupe de l’Académie a été reçu au musée du Grand Palais, le mardi 11 décembre 2018, par Mme Catherine Loisel, commissaire d’exposition et conservateur honoraire au musée du Louvre, pour une visite de l’exposition consacrée à Venise au XVIIIe siècle.

Cette exposition retrace les grandes heures artistiques de la Venise de ce temps, devenue une île aux plaisirs fort prisée par l’aristocratie européenne qui aimait à y séjourner fréquemment, ce qui contribua à lui ménager, par delà la perte de sa puissance politique et économique, une place stratégique au cœur des divertissements comme des échanges diplomatiques.

Les salles du rez-de-chaussée de l’exposition rendent compte de l’atmosphère de fête brillante qui régnait alors à Venise. En témoignent par exemple de nombreuses marionnettes ou bien tout un ensemble de tableaux dépeignant des scènes festives (sorties de casinos et d’opéra, salons, exposition d’animaux). Les figures de chanteuses lyriques et de castrats occupent une place de choix dans la galerie des portraits exposés. Beaucoup d’oeuvres et d’objets d’art réunis avec goût proviennent des plus grands musées vénitiens : vêtements à la mode française du Palazzo Mocenigo, mobilier du Ca’ Rezzonico, peintures du musée Correr, pour ne citer que quelques-uns d’entre eux. La plupart de ces oeuvres ont été réalisés par les artistes vénitiens les plus fameux de cette époque éblouissante : peintures de Piazzetta, Canaletto ou Tiepolo, sans compter une admirable sculpture d’Antonio Corradini du type velato qui contribua à asseoir sa renommée.

Dans l’antichambre des salles du premier étage, une impressionnante vidéo en timelapse permet de visualiser sur une carte virtuelle l’urbanisation progressive de la Sérénissime, des origines à nos jours, dont les grandes étapes apparaissent ainsi avec clarté, de même que les périodes d’édification les plus actives, notamment aux XIVe et XVe siècles. Les salles qui se succèdent ensuite illustrent avec magnificence le rayonnement de Venise en Europe, se manifestant par un engouement croissant pour ses artistes qui en voyageant vont contribuer à exporter l’art vénitien (vedute d’Antonio Canaletto en Angleterre, grands décors rococos de Giambatista Tiepolo dans les pays germaniques). En France, l’influence vénitienne viendra irriguer un paysage artistique fécond, grâce au mécénat du Régent ou bien de Pierre Crozat. Les œuvres d’artistes comme François Boucher en matérialisent le témoignage.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC