Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2018 > Novembre 2018

Séance du 9 novembre 2018

– Communication de M. Jean-Robert Armogathe, correspondant de l’Académie : « Une sainteté contestée : Mère Marie d’Ágreda (1602-1665) devant le Saint-Office ».

Résumé :María Fernandez Coronel (1602-1665) a passé toute sa vie de religieuse franciscaine dans la maison familiale d’Ágreda (en Vieille-Castille, dans l’actuelle communauté autonome de Castille-et-León). Elle connut de grandes expériences mystiques (extases, lévitations, bilocations en Amérique centrale …) et, surtout, rédigea une grande biographie de la Vierge Marie, de sa prédestination jusqu’à son Assomption (La Cité mystique de Dieu), qui lui aurait été dictée par des visions. Elle entretint par ailleurs une abondante correspondance spirituelle (et politique) avec le roi Philippe IV. Sa cause de béatification fut introduite le 21 novembre 1674, et elle fut déclarée Vénérable par décret du Pape Innocent XI le 2 septembre 1679. L’examen de la Cité mystique, approuvée en Espagne, entraîna cependant une condamnation du Saint-Office en 1681, puis de la Faculté de théologie de Paris en 1696. L’insistance de la monarchie espagnole (et des Pères franciscains) ne parvint pas à vaincre les obstacles romains : un judicium secret de Benoît XIV (1748), le perpetuum silentium imposé par Clément XIV (1773) et Léon XIII (1887), le reponatur, enfin, de la Secrétairerie d’État (1973) jalonnent le parcours contrarié d’une cause reconstitué à partir d’archives inédites romaines.

Mots clés :Mots-clefs : María d’Ágreda, La cité mystique de Dieu, Philippe IV, Saint-Office

Abstract :María Fernandez Coronel (1602-1665) spent her entire life as a Franciscan nun in the family house of Ágreda (in Old Castilla, in the current autonomous community of Castilla y León). She experienced great mystical experiences (ecstasy, levitations, bilocations in Central America …) and, above all, wrote a great biography of the Virgin Mary, from her predestination to her Assumption (The Mystical City of God), which would have been dictated by visions. She also maintained an abundant spiritual (and political) correspondence with King Philip IV. Her cause of beatification was introduced on November 21, 1674, and she was declared Venerable by decree of Pope Innocent XI on September 2, 1679. Examination of the Mystical City, approved in Spain, led however to a condemnation of the Holy Office in 1681, and of the Faculty of Theology of Paris in 1696. The insistence of the Spanish monarchy (and of the Franciscan Fathers) did not manage to overcome the Roman obstacles : a secret judicium of Benedict XIV (1748), the silence imposed by Clement XIV (1773) and Leo XIII (1887), the reponatur of the Secretary of State (1973) mark the strenuous history of a cause reconstituted from unpublished Roman archives.

Exemplier



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC