Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2018 > Novembre 2018

Séance du 23 novembre 2018

– Note d’information de M. Julien Fournet, sous le patronage de M. Olivier PICARD : « Thasos et les Romains, de la République à l’Empire ».

Résumé : Cette communication se propose de relire l’histoire des rapports entre la cité grecque de Thasos et le pouvoir romain aux deux premiers siècles avant notre ère, à la lumière d’une découverte récente : une inscription honorifique pour Caius Octavius, proconsul de Macédoine en 60/59 av. J.-C. et patron des Thasiens. Le patronat s’insère dans la continuité des liens tissés par Thasos avec les représentants romains, qu’elle soutint dans les campagnes militaires contre les Thraces, puis dans la guerre contre Mithridate. L’appartenance de la cité libre à la clientèle de celui qui fut le père par le sang de l’empereur Auguste jette également un nouvel éclairage sur la faveur dont jouit la cité auprès du fondateur du Principat, ainsi que sur l’attention qu’elle porta à la fondation de la dynastie impériale.

Mots clés : Thasos, Rome, Auguste, épigraphie, patronat.

– Communication de M. Jean-Pascal Pouzet, sous le patronage de M. Jacques VERGER : « Une collection fondatrice et ses enjeux : les manuscrits du fonds Holdsworth à la Bibliothèque universitaire de Cambridge ».

Résumé : À la faveur de dispositions testamentaires complexes, Richard Holdsworth, universitaire, prédicateur, théologien et bibliophile (1590-1649), légua l’ensemble de ses livres à la Bibliothèque universitaire de Cambridge. Ce legs, fruit d’une bonne quarantaine d’années de rassemblement, comporte – d’après son inventaire – 10 095 ouvrages (quelque 185 manuscrits, 215 incunables et 9 695 imprimés s. xvi-xvii1) : par son ampleur et sa richesse, il représente la deuxième collection fondatrice de l’institution récipiendaire à Cambridge, depuis son dépôt effectif en 1664. Son étude est pourtant restée presque entièrement en friche depuis trois siècles et demi, entre « gestion » indifférenciée, intérêt sectoriel (voire individuel, pour quelques ouvrages singulièrement remarqués) et quasi-méconnaissance. Cette communication présente une actualité générale des recherches en cours sur ce fonds, et les premiers résultats obtenus, en portant l’essentiel de l’attention sur les manuscrits. Constitués à près de 90 % de recueils médiévaux, leur « stratigraphie » synthétique est illustrée presque exclusivement de faits nouveaux ou / et de pièces inédites, tout en s’inscrivant dans une réflexion plus générale portant sur les enjeux d’une bibliothèque et d’une collection conçues comme œuvre de création bibliographique et bibliophilique.

Mots clés : Bibliophilie – Cambridge (Bibliothèque Universitaire) – Collection – Holdsworth (Richard) – Manuscrits médiévaux

Abstract :Through complex testamentary dispositions Richard Holdsworth – academic, preacher, theologian and bibliophile (1590-1649) bequeathed all his books to the University Library in Cambridge. This bequest represents a harvest of book-collecting over a good forty years, comprising – on the strength of its inventory – 10,095 volumes (some 185 manuscripts, 215 incunables and 9,695 printed books s. xvi-xvii1) ; in scope and wealth it has been the second founding collection of the host institution in Cambridge since it was effectively deposited in 1664. Its study, however, has lain almost completely fallow for three centuries and a half, through indiscriminate local ‘management’ ; sectional interest (sometimes restricted to a few singularly remarked books) ; and near-absolute ignorance. This presentation offers a general survey of current research being carried out about this collection, together with the first tangible results being mainly focused on the manuscripts. With roughly 90% of them medieval volumes, their summary ‘stratigraphy’ is based almost exclusively on new facts or / and documents come to light ; this is set within a broader frame of reflection about the challenges around the idea of library and book-collecting seen as crystallising a process of bibliographic and bibliophilic creation.

Keywords : Book-collecting – Cambridge University Library – Collection – Holdsworth (Richard) – Manuscripts (medieval)



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC