Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2018 > Juin 2018

Séance du 15 juin 2018

Séance placée dans le cadre du Centenaire de l’Association Guillaume Budé

L’Association Guillaume-Budé, que préside actuellement M. Jean-Louis FERRARY, Président de l’Académie et de l’Institut de France, se fixe pour objectifs de reprendre la tradition humaniste, depuis l’Antiquité gréco-romaine jusqu’au XXIe siècle, et de la vivifier en favorisant l’édition scientifique des grands textes et leur diffusion. Publiées sous son patronage, la Collection des Universités de France dans les domaines grec et latin, mais aussi les collections parallèles consacrées aux auteurs du Moyen Âge et à la littérature humaniste, jouent un rôle essentiel pour la recherche menée dans ces secteurs en France. Le congrès qu’elle organise les 14 et 15 juin 2018, sous le haut patronage du Président de la République Emmanuel Macron, coïncide avec la célébration de son centième anniversaire et résume dans son intitulé toute son ambition : « Éditer, traduire, annoter les textes au XXIe siècle. – Poursuivre la tradition humaniste ». Dès le départ en relation étroite avec l’Association Guillaume Budé qui a compté parmi ses fondateurs et ses présidents successifs plusieurs de ses membres (les hellénistes Maurice CROISET, Paul MAZON, Jacqueline de ROMILLY ou bien encore Jacques JOUANNA, auquel a été conférée la présidence d’honneur de l’association), l’Académie a décidé de manifester son soutien aux travaux poursuivis par cette dernière en accueillant la session de clôture de son congrès quinquennal dans le cadre de sa séance hebdomadaire du vendredi après-midi.

Pour consulter l’ensemble du programme de ce congrès >>

Programme de la séance :

– Communication de M. Jacques JOUANNA, membre de l’AIBL : « L’ecdotique dans la Collection des Universités de France : nouvelle édition de La loi d’Hippocrate ».

Résumé : Les traités de la Loi et du Serment vont paraître dans la Collection des Universités de France en septembre 2018. La communication à l’Académie, en se concentrant sur le traité de la Loi, annonce les nouveautés qu’une édition de la Collection des Universités de France au XXIe siècle, cent ans après sa création, peut encore apporter dans la tradition directe ou indirecte (grecque, latine et arabe) pour prendre rang dans la compétition internationale.

– Communication de M. Pierre LAURENS, membre de l’AIBL : « Dignité de la traduction ».

Résumé : Reconstituant, à partir de lettres inédites, le débat qui s’instaure pendant la deuxième guerre mondiale entre les universitaires français concernant la forme d’une collection de textes grecs et latins opposable aux allemandes (texte critique et notes ou texte, notes et traduction), Pierre Laurens justifie le choix de la CUF qui, en prolongeant une grande tradition nationale, renoue avec la pratique des premiers Humanistes, avant de s’interroger, sur les traces de Leonardo Bruni, sur la philosophie et la pratique de la bonne traduction.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC