Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2017 > Octobre 2017

6 octobre 2017

Communication de M. François Djindjian, professeur associé à l’Université de Paris 1, et de Mme Lioudmila Iakovleva, directrice de recherche à l’Institut d’Archéologie de l’Académie nationale des Sciences d’Ukraine, sous le patronage de M. Jean GUILAINE, membre de l’Académie : « Le site paléolithique de Gontsy (Ukraine). Un habitat à cabanes en os de mammouths du Paléolithique supérieur récent d’Europe orientale ».

Le site de Gontsy appartient est un habitat d’un peuplement, appelé le « Mézinien », qui a occupé le bassin moyen et supérieur du Dniepr, vers 15 000 -14 000 BP. Il est caractérisé par des habitats semi-sédentaires organisés autour de cabanes (six à Gontsy) construites en os de mammouths suivant un plan circulaire ou ovalaire, de fosses situées autour des cabanes, de foyers extérieurs, de zones d’activités (taille du silex, fabrication d’outils en ivoire et en os, d’objets de parure, préparation des fourrures, brûlage de l’ocre, travail du bois végétal, etc.), de zones de dépeçage et de dépotoirs. L’habitat, situé sur un promontoire de terrasse de versant de vallée, découpé par des ravines descendant de la plaine, est en relation directe avec une accumulation de carcasses de mammouths située à proximité immédiate dans les ravines, carcasses résultant de la mort naturelle durant l’hiver d’un troupeau de mammouths. Ce troupeau à été découvert au moment de la fonte des neiges par les chasseurs, qui ont décidé de l’installation du site à cet endroit pour exploiter les carcasses (matériaux de construction des cabanes, os frais comme combustible, ivoire et os pour la fabrication d’outils et vraisemblablement viande congelée comme réserve de nourriture). Le site a été occupé de la fin de l’hiver à la fin de l’hiver suivant. L’étude des ossements révèle des activités de chasse au renne, bison, cheval, bœuf musqué, mammouth, rhinocéros, renard, loup, glouton, lièvre et marmotte. Une seconde occupation, postérieure mais avec les mêmes dates radiocarbone, est marquée seulement par des foyers et des zones d’activités sans structure d’habitat et correspond à des déplacements saisonniers de coute durée d’occupation.



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC