Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2017 > Novembre 2017

17 novembre 2017

Note d’information de M. Mario Torelli, correspondant étranger de l’Académie  : « La publication du dixième et dernier livre de l’édition « Lorenzo Valla » de Pausanias ».

Cette note d’information présente à l’Académie le dixième livre de l’édition de la Périégèse de la Grèce de Pausanias, publié par la fondation « Lorenzo Valla », le dernier de la série, qui est paru à la fin du mois d’octobre ; l’aboutissement de cette entreprise appelle à dresser bilan fournissant l’occasion d’illustrer brièvement l’histoire, les critères et les résultats les plus notables du commentaire archéologique de cette édition, dirigée par le regretté Domenico Musti et moi-même. Chaque livre à été confié à deux curateurs, l’un historien et l’autre archéologue, qui ont préparé ensemble son commentaire. Je suis très honoré de pouvoir présenter les nouveautés archéologiques majeures de ce commentaire de l’œuvre entière, les seules sur lesquelles je suis compétent. Luigi Beschi à répandu dans le commentaire du livre I son immense connaissance d’Athènes et de l’Attique : il convient de rappeler ses découvertes sur la topographie et les monuments du versant sud de l’Acropole, très bien exposées dans son commentaire. Quant aux livres II, III et IV, qui m’ont été confiés, je crois avoir apporté des éclaircissements à leur compréhension de la topographie du sanctuaire d’Isthmia et du forum de la colonie romaine de Corinthe, tandis que ma localisation de l’agora de Sparte à gagné l’approbation des collègues de l’École anglaise d’Athénes. Dans les deux livres sur Olympie, Vincenzo Saladino a donné un exemple significatif d’intégration des nouvelles perspectives offertes par l’anthropologie dans les domaine de l’Antiquité, tandis que, pour les livres VII, VIII et IX, Massimo Osanna, qui maintenant dirige avec succès le « Grand Projet Pompéi », a fait des découvertes importantes, comme la reconstruction de la topographie de Patras ou ses suggestions sur la topographie de Mantinée et d’Orchomène, où il à identifié le temple des Charites. Sur la Phocide et Delphes, gloire de l’archéologie française, je n’ai pas de nouveautés particulières à signaler, mis à part que j’ai tenté de présenter cette matière aussi vaste et difficile d’une manière organique et unitaire.

Communication de M. Michel BUR, associé étranger de l’Académie  : « Un miroir à plusieurs faces : La Vie de saint Louis par Joinville ».

Mots clés : Composition, croisade, mémoire, exempla, histoire



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC