Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2017 > Juin 2017

Séance du 16 juin 2017

Communication de M. André Couture, correspondant étranger de l’Académie : « Kṛṣṇa, Kālayavana et la migration des Yādava de Mathurā à Dvārakāt ».

Communication de Mme Aurore Didier, chargée de recherches au CNRS, directrice de la Mission archéologique française du Bassin de l’Indus (Pakistan), sous le patronage de MM Henri-Paul FRANCFORT et Nicolas GRIMAL : « Nouvelles recherches sur les débuts de la civilisation de l’Indus (2500-1900 av. n. è.) au Pakistan. Les fouilles de Chanhu-daro (Sindh) ».

 Résumé  : Les études sur la civilisation de l’Indus (2500-1900 av. notre ère) ont connu, ces dernières décennies, des avancées majeures ayant permis de renouveler la connaissance de cette société complexe, considérée comme le première phénomène d’urbanisation en Asie du Sud, mais également de mieux caractériser les cultures qui la précèdent, en particulier au Balochistan pakistanais grâce aux travaux de Jean-François Jarrige à Mehrgarh et Nausharo. L’étude de l’évolution interne de la civilisation de l’Indus et de ses tous premiers développements socio-économiques et culturels constitue toutefois l’un des enjeux majeurs de la recherche actuelle. Les débuts de cette civilisation restent en effet très peu documentés dans l’ensemble de son territoire en raison d’importantes contraintes stratigraphiques et environnementales. Les nouvelles recherches conduites, depuis 2015, par la Mission Archéologique du Bassin de l’Indus dans la région du Sindh, visent ainsi à offrir un nouvel éclairage sur les manifestations architecturales et artisanales de la première période de la civilisation de l’Indus (2500-2300 av. notre ère). S’inscrivant dans une longue tradition de coopération franco-pakistanaise en archéologie, elles sont centrées sur la fouille de Chanhu-daro, un site connu dans la littérature archéologique comme l’un des principaux centres artisanaux de cette civilisation. Des dégagements extensifs – jamais réalisés jusqu’à présent - dans les niveaux datant des débuts de la civilisation de l’Indus nous ont permis de mettre au jour un vaste complexe d’architectures dont le plan offre une vision nouvelle sur l’urbanisme de cette société. De plus, cet ensemble architectural constitue, pour la première fois, un témoignage contextualisé de ces intenses activités artisanales liées, entre autres, au travail des lapidaires.

La Mission Archéologique du Bassin de l’Indus a reçu, en 2016-2017, le label « Archéologie » délivré par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres .

 Mots clés : Civilisation de l’Indus, IIIe millénaire av. n. è., urbanisation, Chanhu-daro, artisanats lapidaires

pour en savoir plus sur le Programme « Mission Archéologique française du Bassin de l’Indus » (Pakistan) > http://www.aibl.fr/fouilles-archeol…



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC