Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2011 > Octobre 2011

Séance du 21 octobre 2011


Communication de Mme Claire-Akiko Brisset

Résumé : « Du texte à l’image, et retour : les cryptographies (ashide) dans l’art japonais »

Les historiens de l’art japonais utilisent aujourd’hui le terme ashide afin de désigner la dissimulation de caractères d’écriture dans une image. Ce procédé permet de fusionner motifs et texte, et de proposer un type d’objet visuel très particulier dans lequel des signes graphiques se trouvent cryptés dans des figures au point d’échapper parfois au spectateur le plus attentif. L’enjeu, tout herméneutique et esthétique, de ces œuvres est donc de proposer un double discours (iconographique et linguistique), le plus souvent complémentaire, à charge pour le « lecteur » de repérer et de déchiffrer les séquences graphiques qui, une fois associées aux motifs, renvoient à la source d’inspiration de l’image (poème, stance bouddhique). Attestée dans un corpus important de peintures et d’objets en laque, cette modalité expressive et allusive couvre une grande partie de l’histoire de l’art japonais (du XIIe au XIXe s. pour les œuvres conservées). Son étude intéresse au premier chef les historiens de l’art, car elle permet de saisir, à travers le processus de mise en image de ces textes, leur réception par les peintres et les laqueurs, leur travail sur la matérialité du signe et sur la matière linguistique elle-même. La tradition picturale japonaise est riche de jeux graphiques de toutes sortes, et ces « images cryptiques » ne constituent pas un cas isolé. Elles en proposent cependant le corpus le plus ancien, et le plus aristocratique, puisque composé d’objets élaborés pour l’élite impériale ou militaire. Lieux de rencontres croisées et subtiles entre littérature, religion et art, elles offrent également une ample matière à une réflexion sur l’illustration.
Lors de sa communication, Claire-Akiko Brisset en présente quelques exemples représentatifs, en mettant l’accent sur l’analyse des rapports entre texte et image induits par ces œuvres.

Mots-clés :

  • Japon
  • art
  • cryptographie
  • bouddhisme
  • illustration


imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC