Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2010 > Novembre 2010

Séance du 19 novembre 2010

de g à d : M<sup>me</sup> Chrisiane Ziegler, M<sup>me</sup> Paulette Hornby
de g à d : Mme Chrisiane Ziegler, Mme Paulette Hornby

Note d’information de Mme Paulette Hornby, conservateur en chef du Patrimoine au Petit Palais (Musée des Beaux-arts de la Ville de Paris), sous le patronage de M. André LARONDE : « Les antiques du musée Dutuit. Les grands collectionneurs dans leur siècle ».

Écouter
IMG/mp3/aibl_19_11_2010_hornby_ni.mp3

Communication de Mme Christiane Ziegler, directeur honoraire du département des antiquités du musée du Louvre, sous le patronage de MM. Jean LECLANT et Nicolas GRIMAL : « Découverte de tombes inviolées de Saqqara. Les tombes Q3 et n1 ».

Écouter
IMG/mp3/aibl_19_11_2010_ziegler_comm.mp3

Plusieurs tombes inviolées ont été découvertes à Saqqara en 2006-2007 par la Mission archéologique du Louvre dirigée par Christiane Ziegler. Ces travaux se déroulent au nord de la chaussée d’Ounas, en un lieu très largement inexploré où se lit l’histoire du site, de l’Ancien Empire à la période arabe.
La fouille a révélé trois phases principales d’occupation humaine allant du milieu du troisième millénaire avant J.C. jusqu’au IXe siècle de notre ère, chacune séparée par une phase d’ensablement . Les périodes d’occupation correspondent à l’Ancien Empire, à la Basse Époque et à la période copte jusqu’au début de la conquête arabe.
Les dernières découvertes concernent des tombes inviolées de Basse Époque. On y accède par des puits dont certains remontent à l’Ancien Empire, d’autres plus récents ont été creusés à la Basse Epoque dans le massif des mastabas de l’Ancien Empire. Ces tombes souterraines comportaient des superstructures qui ont été détruites et dont quelques rares vestiges ont pu être identifiés.
Les tombes q3 et n1 ont été retrouvées intactes. Elles contenaient des sarcophages, de nombreuses momies parées de beaux cartonnages, des statuettes de Ptah-Sokar-Osiris et de grands coffrets funéraires ainsi que divers éléments de mobilier.
La découverte de tombes inviolées, avec les défunts et le matériel encore dans leur disposition originelle, est rare. Il est également peu fréquent de trouver des objets en si bon état de conservation.
Étudiées par une équipe pluridisciplinaire, ces nouvelles découvertes enrichissent nos connaissances sur la population de Saqqara durant le premier millénaire avant notre ère, sur l’histoire de la nécropole et son encombrement progressif qui a conduit à pratiquer des inhumations collectives, sur l’évolution des pratiques funéraires et religieuses, sur les différents courants artistiques que révèle ce riche corpus et sur bien d’autres domaines comme l’onomastique et les échanges culturels avec le monde méditerranéen.

Mots clés : Saqqara, tombes, momies, cartonnages, Ptah-Sokar-Osiris



imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC