Accueil du site > Séances et Manifestations > Les séances du vendredi > Séances 2010 > Mai 2010

Séance du 21 mai 2010

Dans le cadre de la 2e journée d’études anglo-normandes de l’Académie « Stratégies et réalités linguistiques », ont été présentées les communications suivantes :

de gauche à droite : Mme Kendrick, M. Hunt, M. Martin - cl. Piero d'Houin

Communication de M. Jean-Claude Martin, sous le patronage de M. André CRÉPIN « Charles Haskins, historien américain de la Normandie médiévale »

Écouter
IMG/mp3/seance_aibl_21_05_2010_martin_comm.mp3

Charles Haskins (1870-1937) après des études très remarquables à l’Université Johns _ Hopkins (Maryland) de la Licence au Doctorat, accompagnées d’études latines à la Sorbonne, a fait une carrière exceptionnelle, à l’Université du Wisconsin à Madison, puis à l’Université Harvard de 1902 à 1931.
Un grand nom de ses livres et de ses articles porte sur la Normandie depuis « The Early Norman Jury » en 1903, The Normans in European History en 1915, et Norman Institutions en 1918. Son livre The Renaissance of the Twelfth Century a été réédité de nombreuses fois. Charles Haskins et ses disciples ont mis la Normandie médiévale au cœur des études historiques aux États-Unis.
Charles Haskins était à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, correspondant étranger en 1920 et membre associé étranger depuis 1927.


Communication de M. Robert Hunt, sous le patronage de MM. André CRÉPIN et Robert MARTIN : « L’anglo-normand novateur – de nouveaux mots pour de nouvelles choses »

Écouter
IMG/mp3/seance_aibl_21_05_2010_hunt_comm.mp3

L’anglo-normand novateur – de nouveaux mots pour de nouvelles choses.
Il s’agit de glanes lexicologiques cueillies dans des textes inédits portant sur des sujets scientifiques : géodésie, géographie, alchimie, gynécologie, écrits hermétiques, etc.


Communication de, Mme Laura Kendrick, sous le patronage de MM. André CRÉPIN et Philippe CONTAMINE : « La “raison des paintures” : vision et reconnaissance dans le psautier de St Albans et La Chanson de Saint Alexis »

Écouter
IMG/mp3/seance_aibl_21_05_2010_kendrick_comm.mp3

Le cahier qui présente une version anglo-normande de la vie de Saint Alexis, illustrée assez sobrement de dessins à l’encre teintés, contient un extrait en latin (suivi de sa traduction anglo-normande) de Saint Grégoire sur l’utilisation des images peintes pour l’instruction des illettrés. Trouver cette citation dans un manuscrit enluminé intrigue. Cette compilation était destinée (au moment où le « cahier Alexis » a été ajouté) à une communauté de religieuses ; elle contient le psautier le plus copieusement et richement enluminé de son époque, et un cycle de miniatures de l’histoire du Christ, peintes en pleine page dans le nouveau style roman. Encore plus surprenant, toutes les miniatures en pleine page et un bon tiers des initiales du psautier ont été couvertes par des tissus fins (disparus aujourd’hui, il ne reste que les trous d’aiguille et quelques fils rouges de fixation). Pourquoi ces petits rideaux ? A quoi les différentes sortes d’images de ce manuscrit ont-elles servi ?



Découvrez les ouvrages de la série « Journée d’études anglo-normandes »


imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC