Accueil du site > Séances et Manifestations > Colloques et journées d’études > Colloques et journées d’études 2017

Pierre d’Ailly, un esprit universel à l’aube du XVe siècle

Le 2 mars, à la Fondation Del Duca, 10 rue Alfred de Vigny, 75008 Paris.
Le 3 mars à l’Institut de France, 23 Quai de Conti, 75006 Paris.

Inscription et renseignements : secretariat2@aibl.fr



Comité d’organisation
Jacques VERGER, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres), Jean-Patrice Boudet, professeur à l’Université d’Orléans, Monica Brinzei, chercheur associé au CNRS -IRHT, Fabrice Delivré, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Hélène Millet, directeur de recherche émérite au CNRS-LAMOP.

Présentation
Pierre d’Ailly (1350-1420) est une figure marquante de la scolastique tardive et un acteur de premier plan de la crise politico-religieuse du Grand Schisme d’Occident. Tout en effectuant une brillante carrière comme chancelier de l’Église de Paris, aumônier du roi, évêque de Cambrai, cardinal enfin, il a aussi écrit un nombre impressionnant de textes sur les sujets les plus variés.
Six cents ans après la fin du schisme (1417), il a paru d’autant plus opportun d’organiser un colloque international autour de sa personne que, depuis une trentaine d’années, plusieurs chercheurs ont manifesté un intérêt renouvelé pour sa biographie, son œuvre et la réception de celle-ci au cours des siècles suivants.
Le but du présent colloque est de réunir ces chercheurs, de leur permettre d’exposer leurs travaux qui relèvent de disciplines aussi variées que l’histoire, l’histoire des sciences, la philosophie, la théologie et la littérature, et d’en discuter les résultats. Dans tous ces domaines où s’est illustré Pierre d’Ailly, il s’agira d’évaluer la portée de son action et l’importance de sa pensée pour mieux le situer parmi les grands esprits de la fin du Moyen Âge.

Programme

JEUDI 2 MARS 2017 : SALLE DE CONFÉRENCE
Fondation Simone et Cino Del Duca - 10, rue Alfred de Vigny, 75008 Paris

  • 9h : Accueil
  • 9h30 : Jacques VERGER, membre de l’Académie des Inscriptions et BellesLettres : Pourquoi un colloque sur Pierre d’Ailly ?

1. LA MAÎTRISE DU TEMPS ET DE L’ESPACE
Présidence : André VAUCHEZ, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

  • 10h - Nathalie BOULOUX, maître de conférences à l’Université de Tours : L’espace habitable selon Pierre d’Ailly
  • 10h30 - Philipp NOTHAFT, Post-Doctoral Research Fellow à l’Université d’Oxford : Scandalosus error : Pierre d’Ailly and the Reform of the Ecclesiastical Calendar
  • 11h - Discussion, puis pause-café
  • 11h30 - Christopher SCHABEL, professeur à l’Université de Chypre : Pierre d’Ailly on the modal status of the past and the future
  • 12h - Laura Ackerman SMOLLER, professeur à l’Université de Rochester : 1789 and All That : The Afterlife of Pierre d’Ailly’s Prediction of the Advent of Antichrist
  • 12h30 - Discussion

2. LE THÉOLOGIEN, ENTRE DOXA ET PRAXIS
Présidence : Nicole BÉRIOU, correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

  • 14h30 - Joël BIARD, professeur à l’Université de Tours : La théorie de la notitia entre ontologie et sémiologie
  • 15h - Olivier RIBORDY, collaborateur scientifique à l’Université de Fribourg : Destinée de l’âme. Pierre d’Ailly et la Consolation de Philosophie
  • 15h30 - John SLOTEMAKER, Assistant Professor à l’Université de Fairfield : On Divine Distinctions : Book I, qu. 6, of d’Ailly’s commentary on the Sentences
  • 16h - Discussion, puis pause-café
  • 16h45 - Monique MAILLARD-LUYPAERT, chercheur associé à l’Université Saint-Louis (Bruxelles) : La position de Pierre d’Ailly face aux « miracles » eucharistiques
  • 17h15 - Ludovic NYS, maître de conférences HDR à l’Université de Valenciennes : Le gisant du cardinal Pierre d’Ailly et la sculpture funéraire à Cambrai au début du XVe siècle
  • 17h45 - Discussion



    VENDREDI 3 MARS 2017 : GRANDE SALLE DES SÉANCES
    Palais de l’Institut de France - 23, quai de Conti, 75006 Paris


    3. L’ECCLÉSIOLOGIE : GENÈSE ET POSTÉRITÉ
    Présidence : Jacques VERGER, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

  • 9h30 - Fabrice DELIVRÉ, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne : Pierre d’Ailly canoniste
  • 10h - Bénédicte SÈRE, maître de conférences HDR à l’Université de Paris-Ouest Nanterre-La Défense : Pierre d’Ailly fut-il un conciliariste ? Les effets d’optique de l’état archivistique
  • 10h30 - Discussion, puis pause-café
  • 11h - Émilie ROSENBLIEH, maître de conférences à l’Université de Franche Comté : Pierre d’Ailly au concile de Bâle. Une réception ecclésiologique diffractée ?
  • 11h30 - Olivier MARIN, maître de conférences HDR à l’Université Paris-Nord : Le cardinal aux deux visages. La mémoire de Pierre d’Ailly en Bohême au XVe siècle
  • 12h - Monica BRINZEI, chercheur associé au CNRS-IRHT : Les écrits de Pierre d’Ailly : de la tradition manuscrite aux premiers imprimés
  • 12h30 - Discussion

Séance publique de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres
sous la présidence de M. Christian ROBIN, Président, à 15h30 précises

  • Michel ZINK, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et BellesLettres : Allocution d’accueil
  • Jacob SCHMUTZ, maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne, sous le patronage de Jacques VERGER : De Paris à Harvard : Pierre d’Ailly et l’éthique du commandement divin
  • Jean-Patrice BOUDET, professeur à l’Université d’Orléans, sous le patronage de André VAUCHEZ : Pierre d’Ailly, un esprit universel ?

    Résumé : Dans le vocabulaire commun de notre siècle, un « esprit universel » est celui qui a des connaissances très variées et étendues. Un examen global de l’œuvre de Pierre d’Ailly permet de constater qu’il rentre sans peine dans cette catégorie. Il est certes loisible de s’interroger sur la cohérence et sur l’évolution de sa démarche intellectuelle. Mais c’est d’une façon tout à fait volontaire qu’il est devenu l’un des maîtres à penser de son époque. Le savoir d’un clerc de cette envergure est un investissement dans l’au-delà. La fortune de Pierre d’Ailly, à l’aube de la Renaissance, fut donc celle d’un savant, d’un théologien, d’un philosophe « secundum viam nominalium » mais aussi d’un prédicateur hors pair.


***


17h - Présentation des manuscrits de Pierre d’Ailly conservés à la Bibliothèque Mazarine, par Monica BRINZEI, chercheur associé au CNRS-IRHT, et Yann SORDET, directeur de la Bibliothèque Mazarine

Télécharger le programme


imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC