Accueil du site > Séances et Manifestations > Colloques et journées d’études > Colloques et journées d’études 2009

Sourires d’Europe et d’Asie

Journée d’études AIBL - Société asiatique, le 11 décembre 2009.

Les actes du colloque Sourires d’Europe et d’Asie publiés en 2013 sont disponibles.
Pour en savoir plus >>>



Présentation
Il faut distinguer le sourire du rire. Les langues romanes l’ont subordonné au rire. Beaucoup d’autres langues ont deux verbes distincts, le grec où meidiáô s’oppose à geláô. Et ces verbes divergent encore par leurs extensions sémantiques. Le sanscrit hasati « rire » oriente vers l’idée de dérision, smayate « sourire » vers l’étonnement, l’émerveillement.
Le sourire a son rôle à jouer dans les lettres. D’un monde à l’autre, d’une époque à l’autre, les codes littéraires font évoluer ses fonctions. Dans le Veda il est l’apanage de l’aurore. La littérature sanscrite, de toutes les littératures la plus codifiée, attribue la couleur blanche au sourire et à la renommée. Il juxtapose l’éclat des dents et le rouge de la lèvre, « une goutte de rosée sur une feuille nouvelle au teint de cuivre ». Proust rencontre le regard de la duchesse de Guermantes « ensoleillé d’un sourire bleu comme une pervenche incueillissable ».
Les arts plastiques donnent une place première ou en retrait à la représentation du sourire. Ils reflètent la diversité des cultures. Le sourire est le fait de belles exceptions dans l’art occidental, omniprésent dans l’art khmer.
Mais quelle est la signification du sourire ? L’ange de Reims et l’apsaras d’Angkor fêtent la gloire de Dieu. Il y a le sourire de l’ivresse du faune, la joie du triomphe de Śiva dansant. Des sourires sont proprement énigmatiques.
Le sourire pose de multiples questions dans les langues, dans les lettres, dans les arts. Il mérite une recherche dans toutes les cultures du monde. Une journée d’études est proposée sur ce thème.

Programme

Séance de la Société asiatique

  • Allocution d’accueil de Jean Leclant, Secrétaire perpétuel de l’Académie
  • Le vocabulaire et l’image du sourire dans les langues indo-européennes
    Georges-Jean Pinault, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études, IVe section
  • Rires et sourires, une approche linguistique et culturelle
    Sylvain Vogel, professeur à l’Université de Phnom Penh
  • Rires et théorie de la connaissance dans le judaïsme ancien
    Madalina Vartejanu-Joubert, chercheur au centre G. Glotz et chargée de cours à l’INALCO
  • Sourires et rires de sages dans le bouddhisme et le jainisme
    Nalini Balbir, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études, IVe section
  • Les sourires d’Angkor : l’humain – le divin
    Thierry Zéphir, ingénieur d’études au musée des Arts asiatiques-Guimet
  • Sourire et expression des sentiments dans la peinture chinoise
    Caroline Gyss, chargée de recherche au CNRS, membre de l’UMR 8582



Séance publique de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

sous la présidence de M. André Vauchez, Président de l’Académie
  • Communication de Alain Pasquier, correspondant de l’Académie
    Pourquoi les corès de l’Acropole d’Athènes sourient-elles ?
  • Communication de Patrick Demouy, professeur d’histoire médiévale à l’Université de Reims, sous le patronage de MM. André Vauchez, Président de l’Académie, et Roland Recht, membre de l’Académie
    Le sourire de Reims
  • Communication de Pierre-Sylvain Filliozat, Vice-Président de l’Académie et de la Société asiatique
    Le sourire dans la littérature sanscrite et la statuaire de l’Inde


Télécharger le programme


imprimer


Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC